La conférence de presse de la FA et de Sven-Göran Eriksson, le sélectionneur de l'Angleterre, avait des allures surréalistes. Le Suédois a émis sa conviction que l'Angleterre était capable de remporter le titre mondial, ajoutant que leurs chemins se sépareraient au plus tard le 9 juin, le jour de la finale à Berlin. Eriksson n'honorera pas son contrat jusqu'à son terme, en 2008. " Il s'est passé trop de choses ". Ce limogeage peut coûter 5 millions d'euros à la FA, si Eriksson ne trouve pas immédiatement un emploi. S'il y parvient mais qu'il gagne moins, la FA versera la différence.
...

La conférence de presse de la FA et de Sven-Göran Eriksson, le sélectionneur de l'Angleterre, avait des allures surréalistes. Le Suédois a émis sa conviction que l'Angleterre était capable de remporter le titre mondial, ajoutant que leurs chemins se sépareraient au plus tard le 9 juin, le jour de la finale à Berlin. Eriksson n'honorera pas son contrat jusqu'à son terme, en 2008. " Il s'est passé trop de choses ". Ce limogeage peut coûter 5 millions d'euros à la FA, si Eriksson ne trouve pas immédiatement un emploi. S'il y parvient mais qu'il gagne moins, la FA versera la différence. Il n'y a pas grand-chose à redire quant à ses résultats sportifs, en cinq ans. Il n'a rien gagné mais son noyau était-il suffisamment talentueux ? Outre-Manche, on en est persuadé mais les faits sont là : depuis 1966, aucun entraîneur n'est parvenu à transposer sa foi en résultats. Eriksson a inculqué un beau jeu à l'Angleterre, a rassemblé des talents individuels derrière un objectif commun, mais ces derniers mois, il n'est pas parvenu à tenir en mains quelques têtes chaudes, style Rio Ferdinand ou Wayne Rooney. En dehors du terrain, le Suédois s'est révélé un froid courtisan. Il a d'abord flirté avec Manchester United puis s'est laissé courtiser par Roman Abramovich avant que celui-ci ne choisisse José Mourinho. La goutte d'eau qui a fait déborder le vase est un entretien, récent, avec un journaliste de News of the World, déguisé en cheikh, qui lui proposait un poste à Aston Villa. Eriksson a pris l'avion pour Dubaï et s'est révélé aussi peu fidèle professionnellement qu'il ne l'est en privé, domaine dans lequel il a fait la Une des tabloïds suite à ses liaisons avec une secrétaire de la FA et un modèle TV, Ulrika Jonsson. Convoitise, appât du gain, il n'y a pas d'autres termes car il gagne déjà 7 millions d'euros par an comme sélectionneur de l'Angleterre. Cela ne suffisait pas. Le plus choquant est sans doute la façon dont il s'est épanché à l'égard de ses joueurs, en compagnie du pseudo cheikh. Il a présenté ses excuses téléphoniques à DavidBeckham, qu'il allait enrôler à Villa, à Ferdinand, traité de paresseux, et à Rooney, un appelé boxeur. FA CUP. Sunderland (battu 2-1 à Brentford), Wigan (défait 1-0 à City) et Arsenal (qui s'est incliné 1-0 à Bolton) ont trébuché au quatrième tour de la Coupe. Chelsea a fait match nul 1-1 à Everton, comme Birmingham à Reading et Middlesbrough à Coventry. Replays le 8 février. Stoke City, avec Hoefkens, Junior et Boskamp, s'est qualifié 2-1 contre Walsall. WIGAN a battu Arsenal en demi-finales de la Carling Cup. Il affrontera Manchester United en finale à Cardiff, le 26 février. United a éliminé les Blackburn Rovers. Wigan espère emmener 27.000 fans au Pays de Galles. ROBBIE FOWLER (Man. City) a signé à Liverpool jusqu'en fin de saison. MANCHESTER CITY a versé 7,5 millions pour les services de l'avant grec Georgios Samaras (Heerenveen). CHELSEA a réalisé une perte record de 204 millions d'euros sur la dernière année. Le club londonien espère équilibrer son budget d'ici 2010. ABEL XAVIER a été limogé par Middlesbrough, dont le manager Steve McLaren avait reconduit son contrat jusqu'en 2009. Xavier a été suspendu par l'UEFA pour 18 mois suite à un contrôle positif. PAUL SCHOLES souffre d'un étrange mal à l'£il, qui le met sur la touche jusqu'en juin. John O'Shea s'est cassé une côte et est indisponible pour quatre à six semaines. JAN KOZAK (ex-Lokeren), le meneur d'Artmedia Bratislava, rejoint West Brom pour six mois. P. T'KINT