Lors de la première journée, Everton a été battu 1-4 par Arsenal mais depuis, la deuxième (bientôt la première) équipe de Liverpool tourne de mieux en mieux. Depuis le premier match et jusqu'à samedi dernier, elle n'avait perdu que deux unités. Sa défaite à domicile contre Tottenham ne l'empêche pas de réaliser le meilleur départ de son histoire, et ce après une abominable saison et un été difficile, durant lequel Wayne Rooney a deman...

Lors de la première journée, Everton a été battu 1-4 par Arsenal mais depuis, la deuxième (bientôt la première) équipe de Liverpool tourne de mieux en mieux. Depuis le premier match et jusqu'à samedi dernier, elle n'avait perdu que deux unités. Sa défaite à domicile contre Tottenham ne l'empêche pas de réaliser le meilleur départ de son histoire, et ce après une abominable saison et un été difficile, durant lequel Wayne Rooney a demandé et obtenu son transfert. Radzinski et Rooney sont partis pour assouvir leur ambition û évoluer parmi l'élite anglaise. Avec un nouvel investisseur, ça va peut-être changer. ChristopherSamuelson et son Fortress Sports Fund vont injecter 20 millions d'euros dans une première phase et 45 au total, pour atteindre 20,9 % des actions du club, qui pourra ainsi réaliser quelques transferts en janvier. On ne parle plus guère de Rooney à Goodison Park. Le montant que son transfert à Manchester United va rapporter dépend d'une série de facteurs dont on a appris les modalités la semaine dernière. Le prix de base est de 30 millions mais Everton a droit à des boni : 1,5 million si United remporte la Ligue des Champions, 750.000 euros s'il perd en finale ou s'il est champion, 325.000 euros s'il est deuxième du championnat, 225.000 euros pour une victoire en FA Cup, 2,25 millions si Rooney prolonge son contrat avec United, 750.000 euros par tranches de 20 sélections nationales sous la vareuse du club. Et si rien de tout ça ne se produit endéans les cinq ans, Everton palpera quand même 4,5 millions. Si United vend Rooney pour un montant supérieur à celui versé à Everton, ce club touchera un quart du bénéfice. (P. T'Kint)SVEN-GORAN ERIKSSON a dévoilé sa sélection pour les matches contre le Pays de Galles (samedi) et l'Azerbaïdjan (mercredi prochain). Après huit mois, il retrouve Rio Ferdinandainsi que deux blessés, Sol Campbell et Wayne Rooney. Michael Owen est repris aussi, même s'il ne joue pas beaucoup au Real. Eriksson jugera à l'entraînement la forme exacte d'Owen. Il a répété qu'une place de titulaire doit se mériter. JELLE VAN DAMME est entré au jeu au repos, à la place de Graeme leSaux. BUTEURS : 1. Henry (Arsenal) 7 buts ; 2. Reyes (Arsenal) 6 ; 3. Anelka (Man. City) 5 ; 5. Pires (Arsenal) 4, Cole (Fulham). P.T'Kint