SERBIE : la décision est tombée : le président de la République, Tadic, a écopé d'une amende de 400 euros pour avoir bu du champagne au stade au terme de la rencontre qui qualifiait son équipe pour le Mondial. En contravention avec la loi interdisant la consommation d'alcool à l'intérieur des stades, l'homme politique s'était présenté devant ses juges en plaidant coupable tout en précisant : " Je n'étais pas au courant que la consommation d'alcool, rien que...

SERBIE : la décision est tombée : le président de la République, Tadic, a écopé d'une amende de 400 euros pour avoir bu du champagne au stade au terme de la rencontre qui qualifiait son équipe pour le Mondial. En contravention avec la loi interdisant la consommation d'alcool à l'intérieur des stades, l'homme politique s'était présenté devant ses juges en plaidant coupable tout en précisant : " Je n'étais pas au courant que la consommation d'alcool, rien que pour porter un toast, était aussi interdite. " RUSSIE : les temps sont durs pour le CSKA Moscou. Après avoir suspendu ses défenseurs SergeiIgnashevich et VasiliBerezutsky contrôlés positifs au Sudafed (un dérivé de la pseudo-éphédrine), l'UEFA a l'intention de prendre des sanctions contre le club même. Certains craignent même l'exclusion des huitièmes de finale de la Ligue des Champions au profit de Wolfsburg. Mais, selon certaines indiscrétions, la fédération européenne ne prendra pas cette mesure draconienne le 17 décembre : la substance incriminée n'est pas reprise dans la liste des produits strictement interdits mais dans celle des médicaments dont la prescription doit être signalée préventivement. Il était une époque où les coaches italiens qui s'expatriaient étaient de véritables inconnus même au pays et prenaient des directions pour le moins surprenantes. Aujourd'hui, ce n'est plus le cas : Luciano Spalletti est le nouvel entraîneur du Zenit Saint-Pétersbourg, en principe pour les trois prochaines saisons. Les contacts remontent bien avant son limogeage par l'AS Rome voici trois mois mais le technicien avait préféré attendre la fin du championnat russe que le club a terminé à la troisième place derrière Rubin Kazan et le Spartak Moscou. GRÈCE : perdre (2-0) contre l'Olympiacos, ce n'est pas une honte sauf pour le Panathinaikos qui, du coup, doit laisser la première place du classement à son adversaire. Suite logique : le président Nicolas Pateras vire le coach Henk Ten Cate, qui était en place depuis le 13 juin 2008, et le remplace par NikosNoplias. SUÈDE/NORVÈGE : la coalition a reçu un fameux coup de frein dans sa candidature en vue de l'EURO 2016. Les gouvernements des deux pays ont décidé de ne pas participer aux dépenses pour l'organisation. De là à prétendre que la mise sur pied de la manifestation est impossible, il y a un pas que les dirigeants européens ont déjà franchi. Nicolas Ribaudo