BELARUS : BATE Borisov a décroché son sixième titre, le quatrième d'affilée. L'équipe dirigée par Viktor Goncharenko domine tellement la compétition nationale (13 points d'avance et un match de moins à 4 journées de la fin) qu'on se dit aujourd'hui, qu'en 1966, les dirigeants ont bien fait de changer le nom qui avait été donné au club à sa création en 1973 : Berezina Borisov
...

BELARUS : BATE Borisov a décroché son sixième titre, le quatrième d'affilée. L'équipe dirigée par Viktor Goncharenko domine tellement la compétition nationale (13 points d'avance et un match de moins à 4 journées de la fin) qu'on se dit aujourd'hui, qu'en 1966, les dirigeants ont bien fait de changer le nom qui avait été donné au club à sa création en 1973 : Berezina Borisov GRÈCE : Thodoris Zagorakis, l'ex-capitaine de l'équipe nationale et MVP à l'Euro 2004, a démissionné de la présidence du PAOK Salonique. Cette décision a surpris tout le monde et fait suite aux incidents ayant émaillé le derby contre l'Aris des... U21. Des hooligans du PAOK ont attaqué les joueurs et le staff technique de l'Aris avec des couteaux ! Zissis Vryzas, le directeur sportif et ex-attaquant de l'équipe nationale championne d'Europe, est appelé à lui succéder. Giorgos Anatolakis, l'ex-défenseur de l'Olympiacos (1996-2007, 10 titres, 3 Coupes), figurait sur les listes du parti d'extrême droite LAOS lors des dernières élections législatives. Il s'est présenté au Pirée (le fief de l'Olympiacos) où il a réalisé le meilleur score en voix de préférence et est donc devenu un des 15 représentants du Rassemblement populaire orthodoxe au Parlement. SUISSE : Neuchâtel Xamax a fait le plein contre Saint-Gall : 11 997 spectateurs. Mais si on a joué à guichets fermés à la Maladière c'est grâce au projet " plein stade ", qui consiste à brader les places à 3,5 euros au lieu de 17 à 23. Avant cela les Rouge et Noir avaient joué devant 4.800 spectateurs contre Zurich, 7.210 contre Sion, 7.323 contre Bâle, 10.155 contre Young Boys et 4.021 contre Bellinzona. Une précision : si la barre des 10.000 a été franchie face aux Young Boys, c'est aussi parce qu'il y avait 3.000 visiteurs. BOSNIE : un mort par balle et au moins 31 blessés dont 12 policiers : c'est le bilan des affrontements entre les supporters de Siroki Brijeg, majoritairement des Croates de Bosnie, et ceux du-FK Sarajevo principalement des Bosniaques musulmans. Evidemment, les versions sont diamétralement différentes selon le camp où l'on se trouve. Le suspect du meurtre, Oliver Knezoviæ, serait un ancien membre de l'une des plus sinistrement célèbres unités paramilitaire des Croates de Bosnie pendant la guerre. Et il s'est enfui le mardi matin de la prison où il était détenu. Nicolas ribaudo