On ne sait pas encore si l'EURO, qui débute le 11 juin, pourra se dérouler devant un public. L'UEFA accorde un délai aux douze pays organisateurs afin d'établir différents scénarios, avec un nombre différent de spectateurs. Il y a quatre possibilités: des stades combles, une capacité réduite à...

On ne sait pas encore si l'EURO, qui débute le 11 juin, pourra se dérouler devant un public. L'UEFA accorde un délai aux douze pays organisateurs afin d'établir différents scénarios, avec un nombre différent de spectateurs. Il y a quatre possibilités: des stades combles, une capacité réduite à 50%, à 33% ou des arènes vides. Les pays ne doivent pas soumettre leurs propositions avant le début du mois d'avril. Les personnes ayant acheté des billets l'année dernière avaient la possibilité de les renvoyer à l'UEFA jusqu'au début de ce mois, contre remboursement complet. Les supporters des Diables rouges qui souhaitent assister aux matches de poules à Saint-Pétersbourg, le 12 juin contre la Russie et le 21 juin contre la Finlande, et à Copenhague, le 17 juin contre le Danemark, devront donc patienter au moins jusqu'au début du mois d'avril. Aleksander Ceferin, le président de l'UEFA se dit "raisonnablement optimiste" quant à la tenue du tournoi avec des supporters. Il pense que la pandémie va bientôt prendre une autre tournure et il souhaite donc laisser un maximum de temps aux pays organisateurs pour élaborer des plans concrets. "Les supporters constituent un aspect très important du football. Ce sont eux qui le rendent spécial. Nous devons nous accorder assez de temps pour leur permettre de revenir au stade." Compte tenu de la situation sanitaire, des voix se sont déjà élevées pour organiser l'EURO dans un seul pays, mais l'UEFA a rejeté cette idée.