Lundi, Benat San José Gil, un Espagnol d'origine basque, né le 24 septembre 1979 et dénué de passé footballistique parmi l'élite, a signé un contrat de deux ans à l'AS Eupen, qui a repris les entraînements hier sous la direction de son nouveau coach. La reprise était prévue vendredi mais la rupture tardive du contrat de...

Lundi, Benat San José Gil, un Espagnol d'origine basque, né le 24 septembre 1979 et dénué de passé footballistique parmi l'élite, a signé un contrat de deux ans à l'AS Eupen, qui a repris les entraînements hier sous la direction de son nouveau coach. La reprise était prévue vendredi mais la rupture tardive du contrat de Claude Makelele a contraint Eupen à chercher un nouveau coach. Benat San José Gil amène un préparateur physique argentin et un entraîneur brésilien des gardiens. Il a effectué ses débuts dans les équipes d'âge de la Real Sociedad, un des clubs basques de D1. Il a grimpé les échelons petit à petit avant de mettre le cap sur le Moyen-Orient en 2012. Il est devenu le plus jeune entraîneur d'Arabie saoudite à gagner un trophée : à 33 ans, il a aidé Al Ittihad à enlever la Kings Cup. Il a encore été champion du Chili avec Universidad Catolica et en Bolivie avec Bolivar. En début d'année, il a travaillé quelques mois à Al Nasr, un club de Dubaï qui l'a limogé en mars. Avec ce nouvel entraîneur, Eupen redevient le centre de formation qu'il est depuis sa reprise par Aspire en 2012. Il opte à nouveau pour un entraîneur principal qui s'intéresse à l'éclosion des jeunes talents et leur offre un suivi durant leurs premiers pas dans le football professionnel. Avant, ça avait été le cas de Tintin Marquez et de Jordi Condom, également des représentants du football espagnol offensif, mais ça l'était moins avec Makelele, qui avait une approche plus pragmatique et préférait les footballeurs plus expérimentés. Eupen ne voulait plus de cette voie. Bref, il renoue avec ses racines.