Eupen aurait pu affronter La Gantoise avec neuf points sur douze au lieu de seulement trois. L'équipe n'a été vraiment dominée que par le Club Bruges, jusqu'à présent. Elle a été la meilleure contre OHL, Courtrai et Saint-Trond, mais n'a pas concrétisé ses occasions. On ne va pas loin avec deux petits buts en quatre matches. Eup...

Eupen aurait pu affronter La Gantoise avec neuf points sur douze au lieu de seulement trois. L'équipe n'a été vraiment dominée que par le Club Bruges, jusqu'à présent. Elle a été la meilleure contre OHL, Courtrai et Saint-Trond, mais n'a pas concrétisé ses occasions. On ne va pas loin avec deux petits buts en quatre matches. Eupen avait l'embarras du choix à chaque poste, mais n'avait pas encore d'attaquant de bon niveau. Le club germanophone l'a trouvé en la personne de Smail Prevljak ou, plutôt, l'a retrouvé. En hiver, le Bosnien, qui était superflu depuis quelques années au RB Salzbourg, a eu une part importante dans le maintien, avec quatre buts inscrits en cinq rencontres. Prevljak ne demandait qu'à rester, mais Eupen n'était pas en mesure de lever l'option d'achat sur sa location. On parlait d'une somme de deux millions, sans qu'aucune partie ne la confirme. Pendant tout ce temps, Eupen a donc espéré un retour de l'avant s'il n'obtenait pas suffisamment de temps de jeu. C'est ce qui s'est produit. Subitement, l'argent n'a plus constitué de problème et Prevljak a été transféré, avec à la clé un contrat de trois ans. Eupen est déjà assuré de pouvoir revendre l'attaquant avec un joli bénéfice d'ici quelques temps. Le Bosnien de 25 ans a rappelé qui il était contre La Gantoise. " Je suis là pour marquer des buts, c'est mon boulot ", a-t-il déclaré, interrogé sur ce qu'on pouvait attendre de lui. Prevljak a été tranchant, il s'est constamment démarqué et a aisément converti l'occasion dont il a bénéficié. Bref, c'est exactement le type de joueur dont La Gantoise aurait aimé disposer...