Journaliste sportif est un métier qui mène à tout. Et parfois même à des expériences totalement décalées... Organisé pour la première fois à Bruxelles lors de la fête de l'Iris, le championnat d'Europe des conducteurs de tram n'est pas vraiment une discipline sportive. Les organisateurs se sont pourtant adjoints les services de deux personnalités davantage coutumières de performances sur terrains de spo...

Journaliste sportif est un métier qui mène à tout. Et parfois même à des expériences totalement décalées... Organisé pour la première fois à Bruxelles lors de la fête de l'Iris, le championnat d'Europe des conducteurs de tram n'est pas vraiment une discipline sportive. Les organisateurs se sont pourtant adjoints les services de deux personnalités davantage coutumières de performances sur terrains de sport : Erik Lenoir et Pascal Scimè. Le premier a pris en charge la présentation de l'événement et les interviews " bord terrain " (sic) tandis que le second a commenté la compétition. " Insolite est vraiment le maître mot ", explique Lenoir, plutôt habitué à commenter le foot étranger ou la NBA sur Eleven. " En même temps, c'était un événement de grande envergure avec des moyens techniques de retransmission identiques à un match de Champions League ! " Plus d'une vingtaine de pays étaient présents. Les concurrents se sont affrontés autour d'épreuves ludiques et un brin loufoques, comme celle où un tram devait projeter une balle pour renverser des obstacles...comme une partie de bowling. " C'était spectaculaire : j'étais tout près et quand le freinage était trop long, les " quilles " volaient jusqu'à nous ! J'ai été impressionné par la motivation des conducteurs, leur passion pour leur métier. Et leur précision ! " Scimè avait même l'appui d'un...consultant ! " J'avais bossé mon sujet et j'étais accompagné de l'administrateur du Musée du tram pour les aspects plus techniques ", ajoute le journaliste de Complètement Foot. " Je suis passé du 4-4-2 à la gestion des manivelles ! En boutade, on m'a demandé si c'était plus facile de commenter une compétition de tram ou un match de foot d'Anderlecht. L'épreuve qui m'a le plus impressionné imposait aux conducteurs d'arrêter le tram et à ouvrir une porte à hauteur d'une marque au sol. Les candidats ont aussi dû conduire un tram datant des années 30 : c'était du jamais vu ! " C'est la STIB, via Laurence Meert et Mesut Tasarcan, qui a remporté le trophée général.