Si PhilippeDufermont poursuit l'objectif de rendre son club plus attractif en engageant des grands noms, le président a encore fait fort puisqu'il a convié Eto'o à effectuer un essai au Canonnier. Pas Samuël, bien sûr, mais David (19 ans), le petit frère de la vedette camerounaise du FC Barcelone. Au fait, est-il à l'essai ou engagé ? L'intéressé s'est étonné lorsqu'on lui a demandé comment se déroulait son ...

Si PhilippeDufermont poursuit l'objectif de rendre son club plus attractif en engageant des grands noms, le président a encore fait fort puisqu'il a convié Eto'o à effectuer un essai au Canonnier. Pas Samuël, bien sûr, mais David (19 ans), le petit frère de la vedette camerounaise du FC Barcelone. Au fait, est-il à l'essai ou engagé ? L'intéressé s'est étonné lorsqu'on lui a demandé comment se déroulait son essai d'une semaine. " On m'avait parlé d'un contrat de six mois, assorti d'une option de deux années supplémentaires ", rétorque-t-il, un brin inquiet. " C'est d'ailleurs pour cela que j'ai cassé mon contrat en Grèce ". Renseignement pris auprès du directeur général BenoîtRoul, David Eto'o recevra effectivement un contrat de six mois à condition qu'il satisfasse aux tests médicaux et que... l'entraîneur ne le juge pas insuffisant. Car EnzoScifo considère, lui aussi, qu'il s'agit d'un essai. " David Eto'o était déjà présent en Espagne ", précise Roul. " Mais comme il était toujours sous contrat en Grèce, nous n'avons pas pris le risque de le faire participer aux matches ou aux entraînements du stage à Valence. Une blessure est vite arrivée. A partir du moment où il nous a montré sa lettre de sortie, nous l'avons fait venir à Mouscron ". David Eto'o appartenait à l'Aris Salonique, club de D1 grecque, mais était prêté à l'Illysiakos, une équipe athénienne de D2 pour le compte de laquelle il a inscrit trois buts durant le premier tour. Lorsque son frère évoluait à Majorque, c'est-à-dire de 1999 à 2004, il avait pu l'accompagner dans les îles Baléares et il s'était aligné avec les équipes d'âge en goûtant, de temps à autre, au noyau professionnel. Un essai à Sedan, en Ligue 2 française, s'est révélé peu concluant et il s'est retrouvé en Grèce. Mais, lorsque l'occasion de rejoindre la Belgique s'est présentée, il a sauté sur l'occasion. " C'est un bon championnat ", affirme-t-il. " Et puis, à Mouscron, je pourrai compter sur la présence de BertinTomou, ce qui facilitera mon intégration. Je n'ai pas discuté avec lui, mais je le connais. Mes qualités ? Je suis rapide et technique ". Et visiblement, il ne doute de rien. Lorsqu'on lui demande s'il peut devenir aussi bon que son frère, la réponse fuse : " Bien sûr ! Vous savez, Samuël a beaucoup travaillé pour arriver où il est. Ce n'est pas venu tout seul. Moi aussi, je suis disposé à fournir les efforts nécessaires ". A Enzo Scifo de juger.