Auteur de 67 buts en 101 apparitions, SamuelEto'o était une pièce maîtresse dans le secteur offensif du FC Barcelone. " D'autant qu'à son efficacité et à son sens du but, il ajoutait une activité débordante que n'avaient pas nécessairement les autres attaquants du Barça ", précise ArsèneWenger, l'entraîneur d'un Arsenal victime du Camerounais en finale de la Ligue des Champions, le 17 mai...

Auteur de 67 buts en 101 apparitions, SamuelEto'o était une pièce maîtresse dans le secteur offensif du FC Barcelone. " D'autant qu'à son efficacité et à son sens du but, il ajoutait une activité débordante que n'avaient pas nécessairement les autres attaquants du Barça ", précise ArsèneWenger, l'entraîneur d'un Arsenal victime du Camerounais en finale de la Ligue des Champions, le 17 mai dernier. C'est donc un sérieux problème auquel est confronté FrankRijkaard, l'entraîneur néerlandais du FC Barcelone, qui étudie plusieurs options. La première consiste à titulariser EidurGudjohnsen. C'est aussi l'option la plus logique puisque l'attaquant islandais avait été acquis à Chelsea pour officier comme doublure d'Eto'o. A Bilbao, voici dix jours, cette option a en tout cas fonctionné : Gudjohnsen a provoqué l'exclusion d'un joueur basque, été à la base d'un auto-but de l'Athletic et a lui-même marqué. Autre option déjà utilisée à Bilbao : le retour en grâce de JavierSaviola. Là aussi, l'option a payé, puisqu'à peine monté au jeu, le petit Argentin a inscrit le troisième but des siens. Curieux destin que celui de Saviola. Présenté comme une star, il avait été acquis par le FC Barcelone en 2001, mais ne s'imposa pas. Il fut prêté à Monaco, puis au FC Séville (club avec lequel il a d'ailleurs remporté la Coupe de l'UEFA la saison dernière). Il aurait aimé rester au stade Sanchez Pizjuan, mais quelques déclarations maladroites de son agent lui ont fermé les portes du club andalou. D'autres cercles, un moment intéressés comme l'Espanyol ou Villarreal, se sont désistés. Le FC Barcelone, qui aurait aimé le vendre parce qu'il ne lui restait qu'une année de contrat et que c'était la dernière possibilité de récupérer une partie de l'investissement colossal consenti en 2001, en fut tout marri. Saviola a alors choisi de rester au Barça... tout en sachant que Rijkaard ne voulait pas de lui. Une troisième option est possible : celle d'aligner Ronaldinho au centre-avant, avec LudovicGiuly et LionelMessi comme ailiers, mais elle ne semble pas recueillir les faveurs de Rijkaard pour l'instant. Si aucune de ces options ne devait se révéler concluante, le FC Barcelone se réserve enfin la possibilité de transférer RoyMakaay du Bayern Munich. D. DEVOS