"Le nouveau stade de Gand va ouvrir les yeux des gens ", a déclaré Vincent Mannaert, le manager général du Club Bruges à plusieurs quotidiens. " À Gand, le bourgmestre et le collège ont compris l'importance sociale du football. "
...

"Le nouveau stade de Gand va ouvrir les yeux des gens ", a déclaré Vincent Mannaert, le manager général du Club Bruges à plusieurs quotidiens. " À Gand, le bourgmestre et le collège ont compris l'importance sociale du football. " La Pro League et l'URBSFA ont adopté ce point de vue et planchent sur un projet, via un groupe de travail. Les membres de ce groupe, Ronny Verhelst (Pro League), Ludwig Sneyers (Pro League), Steven Martens (URBSFA), Filip Van Doorslaer (URBSFA), Didier De Baere, Peter Demuynck (Belgian Sports Technology Club) et Dimitri Huygen (ESSMA) veulent offrir un soutien professionnel aux clubs pour améliorer l'infrastructure belge. Concrètement, un manuel va être élaboré pour les rénovations et les nouvelles constructions afin d'optimaliser le confort des stades. Nous avons demandé aux clubs quelles étaient leurs aspirations exactes. Projets (de rénovation) : il existe des projets concrets pour augmenter la capacité du stade en ajoutant un troisième anneau. La rénovation du site dégagera plus de places de parking et améliorera la mobilité. Le club collabore étroitement avec les pouvoirs publics locaux. Tout le projet se trouve encore dans la phase administrative et le club attend la délivrance du permis de bâtir. La commune a émis son avis et c'est maintenant à la Région d'intervenir avant une décision définitive. Projets (de rénovation) : le club souhaite vraiment l'élargissement de l'infrastructure existante. Selon ses propres dires, il a déjà effectué des démarches en ce sens ces dernières années mais la balle reste dans le camp de la ville. Projets (de rénovation) : si le Club déménage vers un autre site, ses voisins du Cercle veulent rester dans un stade Jan Breydel réaménagé. La capacité de l'arène existante serait ramenée à 14.000 places, maximum 18.500. Projets (de rénovation) : l'ancien Mambourg présentera un tout autre visage la saison prochaine car on a décidé de démolir les trois tribunes supplémentaires érigées à l'occasion de l'EURO 2000. Les riverains ont obtenu gain de cause auprès du tribunal. Le conseil communal a dégagé un budget de 4.238.000 euros pour mener à bien la déconstruction pendant l'intersaison. Le stade rénové comptera 14.000 places afin de répondre aux normes imposées par la licence de la Pro League. Projets (de rénovation) : le site de la Chartreuse ayant été refusé, le Club poursuit ses recherches. Il préfère rester à Bruges. Il a mené une série d'entretiens avec la nouvelle équipe communale, sous la direction du bourgmestre Renaat Landuyt et de la Communauté flamande. On tend vers un projet commun à trois niveaux : pour le Club et le Cercle, la ville et le gouvernement flamand mais les pouvoirs publics ne doivent pas intervenir dans le financement : ils doivent simplement faciliter les démarches. Le Club espère réunir toutes les parties autour d'un projet d'ici la fin de la saison. Projets (de rénovation) : le stade a atteint son plafond. La direction est consciente de devoir prendre une initiative mais elle ne va pas plus loin qu'une amélioration du confort et des infrastructures pour les simples supporters et les VIP. En attendant l'éventuelle construction d'un nouveau stade, le club mène des entretiens préliminaires avec la ville, les intercommunales et d'éventuels investisseurs. Projets (de rénovation) : un rafraîchissement et une rénovation des galeries sont prévus, de même que le déménagement des espaces administratifs et des installations réservées aux joueurs (sauf les vestiaires) dans le nouveau bâtiment, derrière le stade. L'espace ainsi libéré pourra être exploité autrement mais on ne sait pas encore exactement comment. Projets (de rénovation) : augmenter la capacité des tribunes existantes et répondre aux normes existantes. OHL a demandé à BUUR, un bureau d'urbanisme de lui présenter un plan d'ici fin juin pour l'élargissement du côté de la Tervuursevest. La direction réfléchira ensuite avec la ville aux moyens financiers qui peuvent être dégagés. L'objectif est d'atteindre une capacité de 12.500 spectateurs et l'inauguration de la nouvelle tribune devrait idéalement avoir lieu au début de la saison 2014-2015. Projets (de rénovation) : l'infrastructure va être prochainement rénovée. Il y aura de nouvelles loges et une amélioration globale du confort. Projets (de rénovation) : les Waeslandiens espèrent pouvoir se produire dans leur stade s'ils se qualifient pour une Coupe d'Europe et ne pas devoir émigrer au stade Roi Baudouin ni au Kuipje de Westerlo. Pour répondre aux normes européennes (4.500 sièges avec un dos de 30 centimètres, une plus grande salle de presse et un espace réservé aux kinésithérapeutes), Lokeren envisage le placement de conteneurs au terme des play-offs. Pour le moment, il n'envisage pas de construire une tribune derrière un des buts. Projets (de rénovation) : Malines souhaite hausser sa capacité à 18.500 places en rénovant la tribune debout (blocs H, I, J et K) et celle qui se trouve derrière le but (le côté Telenet). En plus de places assises et debout, il y aura également des loges car le club se sent vraiment trop à l'étroit. Il a présenté ses projets aux supporters, aux riverains et aux partenaires impliqués, comme les pompiers et les services de sécurité. Une fois ces consultations achevées, il pourra introduire une demande de permis de bâtir. Selon le pronostic le plus prudent, les travaux pourraient commencer fin 2013, début 2014. La rénovation coûtera 10 millions, dont 35 % à la charge du club. Des partenaires privés assureront le reste du financement. Projets (de rénovation) : les tribune 3 (derrière le but) et 4 (latérale) vont être modernisées entre 2013 et 2015. Une fois les travaux achevés, Mons pourra recevoir 12.000 spectateurs. Les services administratifs de la Région wallonne, responsables de la subsidiation des infrastructures sportives, finalisent le projet. La ville va bientôt se prononcer. Le ministre wallon du Sport, André Antoine, a confirmé avoir l'intention de soutenir ces projets. Projets (de rénovation) : pour le moment aucun ou de très vagues idées. Le principal projet consiste à réaménager les parkings et à rapprocher autant que possible l'arrêt du tram de la tribune 3. Les responsables espèrent avoir une meilleure idée de la manière de réaliser ces projets d'ici six à dix mois. Projets (de rénovation) : l'actuelle tribune 4 a été recalée pour raisons de sécurité. Le club compte démolir ce bloc fin 2013, début 2014 pour y ériger une nouvelle tribune mais il n'a pas encore mené d'entretiens concrets à ce propos. Projets (de rénovation) : le groupe chargé du projet et la ville se trouvent dans la phase de négociations. Il faut moderniser et agrandir le stade de toute urgence (avec hôtel, centre de fitness, bowling et appartements). Selon le président Willy Naessens, ces discussions vont prendre un an et demi. Tout le volet administratif a été réglé en l'espace de trois ans et demi. Le stade actuel ne répond pas aux normes européennes. PAR FRÉDÉRIC VANHEULE