Imaginez les Diables subitement et définitivement privés d' AxelWitsel, Kevin De Bruyne et RomeluLukaku. Ce ne serait plus la même mélodie. Nos Espoirs connaissent un phénomène similaire. Limite d'âge oblige, il a fallu renouveler le groupe qui a participé à l'EURO en Italie, en juin dernier. EliasCobbaut, Samuël Bastien, Alexis de Sart, Bryan Heynen, Siebe Schrijvers, Aaron Leya Iseka, DodiLukebakio, Isaac Mbenza : ils ont tous atteint la date de péremption. C'est aussi le cas de LandryDimata, absent pour blessure en Italie mais grand artisan de la qualification. Il y a également le cas particulier de Yari Verschaeren, qui aurait pu participer à la campagne éliminatoire actuelle et encore à la prochaine mais qui est définitivem...

Imaginez les Diables subitement et définitivement privés d' AxelWitsel, Kevin De Bruyne et RomeluLukaku. Ce ne serait plus la même mélodie. Nos Espoirs connaissent un phénomène similaire. Limite d'âge oblige, il a fallu renouveler le groupe qui a participé à l'EURO en Italie, en juin dernier. EliasCobbaut, Samuël Bastien, Alexis de Sart, Bryan Heynen, Siebe Schrijvers, Aaron Leya Iseka, DodiLukebakio, Isaac Mbenza : ils ont tous atteint la date de péremption. C'est aussi le cas de LandryDimata, absent pour blessure en Italie mais grand artisan de la qualification. Il y a également le cas particulier de Yari Verschaeren, qui aurait pu participer à la campagne éliminatoire actuelle et encore à la prochaine mais qui est définitivement hors-jeu puisqu'il a entre-temps été appelé chez les Diables. " Je confirme qu'on ne fait pas de marche arrière avec un joueur qui a connu l'équipe A ", nous dit Johan Walem. " Je l'avais pris à l'EURO dans le but de l'intégrer, je n'imaginais pas que je l'aurais aussi peu de temps avec moi. Mais revenir en Espoirs, ce serait un pas en arrière pour lui. Tu ne redescends pas en U21 une fois que tu as côtoyé les Diables où tout est grand et organisé, quand tu t'es entraîné et que tu as joué avec une génération hyper douée, que tu as été dans des stades combles. " Les deux leaders de la nouvelle équipe jouent en défense : Zinho Vanheusden et Wout Faes. Devant, il a fallu remplacer un trio que Walem qualifie d'exceptionnel : Mbenza, Dimata, Lukebakio. Il signale que la triplette Loïs Openda - Francis Amuzu - Jérémy Doku a aussi " un potentiel dingue. " Et la concurrence pour le poste de gardien est hyper relevée avec Mile Svilar, Gaëtan Coucke et ArnaudBodart. Le noyau new-look a très mal commencé son parcours vers l'EURO 2021, la première édition à 16 équipes, qui se disputera en Hongrie et en Slovénie : défaite 1-0 au Pays de Galles. " Ce qui a sauté aux yeux dans ce match, c'est que des joueurs n'étaient pas prêts dans la tête ", continue le coach. " Ils n'avaient pas l'état d'esprit, la culture de la gagne. Il y a un cap à passer entre les U18 ou U19, et les Espoirs. Maintenant, ils jouent contre des hommes. Au Pays de Galles, on avait des hommes en face de nous. Dans le deuxième match, contre la Bosnie, c'était la même chose. J'avais des joueurs trop tendres, trop gentils, trop respectueux. " Contre les Bosniens, les Belges n'ont réussi qu'un nul blanc, en gâchant un paquet d'occasions. Directement, la qualification était fort compromise. Tout s'est remis en place avec la victoire 4-1 contre la Moldavie, puis surtout le succès inattendu (2-3) en Allemagne, grande favorite du groupe. L'objectif initial, une place parmi les meilleurs deuxièmes, donnant droit à des barrages, redevient envisageable. Le prochain match se jouera fin mars en Bosnie. Puis les Allemands viendront chez nous en septembre. " Ce serait magnifique de jouer la qualification ce jour-là ", dit Johan Walem. Il glisse alors sur le peu d'enthousiasme autour de nos U21. " On devrait faire beaucoup plus, il faut faire mousser les matches de cette équipe. J'ai déjà fait la remarque à la fédération, j'espère qu'ils vont en tenir compte. Tout le monde doit comprendre que c'est une catégorie importante pour la future équipe A. Pourquoi ne fait-on pas pour nous tout ce qu'on fait pour promouvoir les Red Flames ? Je remarque que quand on joue devant 15.000 personnes, comme récemment en Allemagne, j'ai une autre équipe. Dans des conditions pareilles, je peux demander plus à mes joueurs que quand ils évoluent dans un stade presque vide. Nos matches devraient attirer d'autres personnes que simplement des agents ! Ce serait un boost énorme. "