Nenad Jestrovic aspire à jouer en équipe nationale. Pour cela, il comptait beaucoup sur Ilija Petkovic, l'entraîneur qu'il avait connu à l'OFK Belgrade et qui avait été nommé coach fédéral voici peu. Las: à peine entré en fonction, il a démissionné pour répondre à l'offre financièrement plus intéressante du club chinois de Shanghai. "Je ne comprends pas très bien ce qu'il est parti faire là-bas, à part se remplir les poches", s'interroge Nenad Jestrovic. "Veut-il manger du riz tous les jours? Sportivement, ce n'est certainement pas une promotion, mais puisque son compte en banque sera généreusement approvisionné, il a fait son choix. C'est dommage pour ...

Nenad Jestrovic aspire à jouer en équipe nationale. Pour cela, il comptait beaucoup sur Ilija Petkovic, l'entraîneur qu'il avait connu à l'OFK Belgrade et qui avait été nommé coach fédéral voici peu. Las: à peine entré en fonction, il a démissionné pour répondre à l'offre financièrement plus intéressante du club chinois de Shanghai. "Je ne comprends pas très bien ce qu'il est parti faire là-bas, à part se remplir les poches", s'interroge Nenad Jestrovic. "Veut-il manger du riz tous les jours? Sportivement, ce n'est certainement pas une promotion, mais puisque son compte en banque sera généreusement approvisionné, il a fait son choix. C'est dommage pour moi, mais je ne perds pas l'espoir. J'ai déjà lu dans la presse que le nouveau sélectionneur, Milovan Djoric, ne m'avait pas oublié. Il s'est souvenu que j'avais été jadis le meilleur buteur de l'équipe nationale Espoirs et que j'avais également participé aux qualifications pour le Championnat d'Europe avec les jeunes. Les journalistes aussi insistent pour que je rejoigne l'équipe nationale. Il ne se passe pratiquement pas une semaine sans que l'on ne parle de moi dans la presse yougoslave. Avec les deux buts que j'ai inscrits contre l'Antwerp, ma cote a encore augmenté. Je constate avec plaisir que le championnat de Belgique est suivi. Milovan Djoric s'est récemment déplacé à Sclessin pour voir à l'oeuvre Ivica Dragutinovic contre St-Trond. Le sélectionneur yougoslave aurait volontiers effectué un détour par Mouscron, mais j'étais blessé. Je n'ai pas joué contre Beveren". Samedi, la Yougoslavie affrontait la Suisse, et ce mercredi, un match contre la Slovénie figure également au programme. Ni Ivica Dragutinovic, ni Nenad Jestrovic ne font partie de la sélection. "Ivica a été expulsé contre St-Trond et il semble que cela lui ait été reproché. Quant à moi, on a jugé qu'avec un seul match complet à mon actif depuis ma blessure, j'étais encore trop court". Nenad Jestrovic pense-t-il réellement recevoir une chance, lorsqu'on connaît la pléthore de talents offensifs dont dispose la Yougoslavie? "Il y a beaucoup de grands attaquants dans mon pays, mais ils ne sont pas en forme pour l'instant. Savo Milosevic joue très peu à Parme. Darko Kovacevic marque de temps en temps, mais il n'est que remplaçant à la Juventus. Seul Mateja Kezman trouve régulièrement le chemin des filets avec le PSV. Dans ces conditions, j'estime que je ne déparerais pas. Pour les deux matches de cette semaine, Milorad Djoric a fait appel, comme quatrième attaquant, à Goran Drulic de l'Etoile Rouge de Belgrade. C'est un joueur de classe: il a inscrit trois buts contre le Celta Vigo en Coupe de l'UEFA. En championnat de Yougoslavie, en revanche, son compteur n'affiche que sept ou huit buts. Si j'avais eu deux ou trois matches de plus dans les jambes, à mon retour de blessure, je pense que j'aurais été repris. La chance joue un très grand rôle dans une carrière: il faut être là au bon moment. Dans l'équipe des Espoirs, j'étais le titulaire alors que Mateja Kezman et Goran Drulic étaient remplaçants. Aujourd'hui, ce sont eux qui ont rejoint les rangs de l'équipe nationale et pas moi". Si Nenad Jestrovic n'a pas perdu l'espoir de devenir international, il commence néanmoins à trouver le temps long. "Cela me fait mal au coeur de ne pas pouvoir défendre les couleurs de mon pays alors que je perfore les filets adverses avec une belle régularité dans le championnat de Belgique".