En quelques mois, le défenseur central français Julien Escudé (25 ans) s'est imposé comme titulaire à l'Ajax. Le frère du tennisman professionnel Nicolas Escudé est un garçon réaliste. " Je ne suis pas un défenseur charismatique ni un bluffeur mais je possède une grande force intérieure, une forme de fierté qui constitue le noyau de mon caractère ", explique-t-il au NRC Handelsblad.
...

En quelques mois, le défenseur central français Julien Escudé (25 ans) s'est imposé comme titulaire à l'Ajax. Le frère du tennisman professionnel Nicolas Escudé est un garçon réaliste. " Je ne suis pas un défenseur charismatique ni un bluffeur mais je possède une grande force intérieure, une forme de fierté qui constitue le noyau de mon caractère ", explique-t-il au NRC Handelsblad. Selon ses propres dires, il monte sur le terrain avec trois objectifs, week-end après week-end : progresser, jouer simplement et montrer une saine agressivité. " Celle-ci est d'ordre mental. Je me dis : -Joue court sur l'attaquant, montre que tu es là dès qu'il a le ballon, établis le contact. Ce n'est pas facile car c'est contraire à ma nature ", poursuit le paisible Français, transféré à Amsterdam durant l'été 2003, en provenance de Rennes, pour pallier le départ du brillant Roumain Cristian Chivu. Depuis la trêve hivernale, les qualités offensives du solide défenseur s'expriment mieux. Escudé joue souvent dans le camp adverse, prend davantage de risques dans ses passes. Grâce à sa technique de frappe et à des ballons aériens, redoutables sur les phases arrêtées, il ne recueille qu'éloges. Il fête chaque but avec classe. D'abord deux baisers, un sur sa main gauche, un sur la droite, puis un petit signe au ciel. Saltos, sprints ou gestes euphoriques à l'attention des supporters ne correspondent pas à son style. " Ces baisers sont destinés à mon fils et à mon amie ", explique-t-il. " Le coup d'£il vers le ciel est pour mon père, mort il y a sept ans, à l'âge de 48 ans. C'est très jeune. Il a eu un caillot de sang au c£ur. Depuis, je lui dédie chaque but que j'inscris, comme signe que je ne l'oublie pas ". Il se fait bref, sur son frère. " Il était beaucoup plus individualiste que moi. Nicolas avait une volonté en fer. Il n'a guère besoin de contacts humains. Nous ne nous parlons ni ne nous voyons beaucoup, sauf dans les moments difficiles ". (F. Vanheule) FOEKE BOOY (FC Utrecht) est suspendu par la commission de discipline de la KNVB pour deux matches, dont un avec sursis, pour avoir eu recours à un vocabulaire grossier et insultant à l'égard de l'arbitre dans le match de Coupe contre le NAC. Son adjoint, John van Loen, a donc pris sa place sur le banc contre Feyenoord. MICHAEL BUSKERMOLEN (32 ans) a prolongé son contrat à l'AZ d'un an. Le médian détient le record du club avec 448 rencontres en quinze ans. LE PSV a loué le médian hongrois Csaba Feher à Ujpesti TE jusqu'à la fin de la saison. Il l'avait transféré du NAC l'été dernier contre 750.000 euros mais comme Mark van Bommel est resté à Eindhoven, le Hongrois n'a guère eu l'occasion de jouer. BUTEURS : 1. Kuijt (Feyenoord) 21 buts ; 2. Vennegoor of Hesselink (PSV) 14 ; 3. Huntelaar (Heerenveen) 12 ; 4. Kalou (Feyenoord), Perez (AZ) 11. F.Vanheule