Les Anglais ne manquent pas d'assurance, puisqu'ils ont déjà établi le programme de mai 2006. Ainsi, la finale de la Cup, dernier événement de la saison, aura lieu le 13 mai, pour que le sélectionneur Sven-Goran Eriksson obtienne les quatre semaines demandées pour préparer le Mondial. Après sa victoire 4-0 contre l'Irlande du Nord, alors qu'il doit affronter à domicile ses principaux concurrents, la Pologne et l'Autriche, le Suédois est bien parti pour qualifier son équipe pour un troisième tour final de r...

Les Anglais ne manquent pas d'assurance, puisqu'ils ont déjà établi le programme de mai 2006. Ainsi, la finale de la Cup, dernier événement de la saison, aura lieu le 13 mai, pour que le sélectionneur Sven-Goran Eriksson obtienne les quatre semaines demandées pour préparer le Mondial. Après sa victoire 4-0 contre l'Irlande du Nord, alors qu'il doit affronter à domicile ses principaux concurrents, la Pologne et l'Autriche, le Suédois est bien parti pour qualifier son équipe pour un troisième tour final de rang. Samedi, Eriksson vivait son 50e match comme sélectionneur de l'Angleterre. A cette occasion, les Anglais se sont ressaisis avec enthousiasme de leur récent nul blanc contre les Pays-Bas. Joe Cole a été l'homme du match, au médian gauche, un poste lacunaire depuis longtemps. Droitier, Cole (23 ans) a inscrit le but d'ouverture. Fait marquant, trois joueurs formés par West Ham figuraient dans le onze de base : Ferdinand, Cole et Lampard, tandis qu'un quatrième, Jermaine Defoe, trépigne d'impatience. Eriksson, imperturbable, est un des sélectionneurs les mieux payés du monde (près de sept millions d'euros). Ses conférences de presse sont vagues et ses entraînements se déroulent généralement à huis clos. Les joueurs sont peu explicites quand on leur demande le secret de leur succès. Eriksson s'appuie beaucoup sur ses adjoints, Steve McLaren (coach de Middlesbrough au quotidien) et Sammy Lee. Il accorde beaucoup de liberté aux joueurs, ce qu'apprécient Beckham, Owen ou Gerrard. Si les éliminatoires se déroulent bien, les tournois sont moins brillants. Aux yeux de la presse, la meilleure génération depuis des décennies a échoué au Mondial 2002 (éliminée par le Brésil en quarts de finale) et à l'EURO 2004 (au même stade, des £uvres du Portugal). 2006 sonnera-t-il l'heure de la revanche ou le stress paralysera-t-il encore les internationaux anglais ? (P. T'Kint)BIRMINGHAM est d'accord avec Arsenal pour le transfert définitif de Jermaine Pennant. Loué en janvier, le joueur est en prison pour avoir conduit en état d'ivresse. Il a écopé de trois mois mais peut sortir ce jeudi sous caution et sous certaines conditions. MANCHESTERUNITED a presque clôturé les négociations avec Ryan Giggs, dont le contrat sera prolongé au-delà de 2006. United a introduit ûen vain- une proposition auprès de l'UEFA pour qu'on protège les grands clubs au tirage de la Ligue des Champions. THOMAS ROSICKY négocie son transfert avec Tottenham. RONALD KOEMAN a été invité par Milan Mandaric à découvrir Portsmouth. Il peut en devenir le manager la saison prochaine. BUTEURS : 1. Henry (Arsenal) 22 buts ; 2. Johnson (Crystal palace) 18 ; 3. defoe (Tottenham) 12 ; 4. Hasselbaink (Middlesbrough) 11 ; 5. Pires (Arsenal), Cole (Fulham) 10. P.T'Kint