Le Rhône ne coule pas bien loin, finalement, de la Belgique, mais cela suffit à ne pas donner, chez nous, l'éclat mérité au triple exploit signé par Eric Deflandre. Trois fois champion de France d'affilée, c'est exceptionnel. En se qualifiant pour la finale de la Coupe de l'UEFA et celle de la Ligue des Champions, Marseille et Monaco ont souligné la qualité et la richesse de la L1 française. Alors que les grandes stars tricolores colonisent les compétitions étrangères, les centres de formation continuent à dégrossir, éd...

Le Rhône ne coule pas bien loin, finalement, de la Belgique, mais cela suffit à ne pas donner, chez nous, l'éclat mérité au triple exploit signé par Eric Deflandre. Trois fois champion de France d'affilée, c'est exceptionnel. En se qualifiant pour la finale de la Coupe de l'UEFA et celle de la Ligue des Champions, Marseille et Monaco ont souligné la qualité et la richesse de la L1 française. Alors que les grandes stars tricolores colonisent les compétitions étrangères, les centres de formation continuent à dégrossir, éduquer et lancer de très bons joueurs. Ces promesses se fondent dans un championnat exigeant. Au moment où Eric Deflandre débarque à Lyon en 2000, personne ne mesure que ce sera une grande aventure et un choix très intelligent. Il s'inscrit dans un plan de carrière bien pensé. Eric Deflandre avait tranquillement acquis du métier en Belgique où il progressa à Liège, Ekeren et Bruges. Quand Lyon frappa à sa porte, il resta fidèle à son agent de toujours : Yves Baré. En France, Eric Deflandre travailla avec deux coaches. Jacques Santini, d'abord, Paul Le Guen, ensuite, qui lui firent confiance et il a pratiqué une autre culture du football. A Lyon, le Liégeois a découvert le turnover, la concurrence au quotidien, etc. Pendant ce temps-là, son club innova sur le plan financier, s'est donné les moyens de ses ambitions en identifiant le club à sa région. En quatre ans, Eric Deflandre est devenu un autre joueur, plus complet, et Lyon un autre club, un des plus riches d'Europe. Les Gones ont gagné leurs deux premiers titres, en 2002 et 2003, au sprint. Cette saison, Monaco a viré largement en tête à la fin du premier tour. Puis, Lyon a ouvert les gaz afin de résorber son retard et de l'emporter. Le néo Standardman a pris part avec bonheur à la conquête des trois titres de Lyon. DIDIER DROGBA a été déclaré non transférable par Marseille. BERNARD MENDY est monté au jeu en deuxième mi-temps de France-Brésil (0-0) et est devenu le 800e Bleu de l'histoire. BENOÎT PEDRETTI, de Sochaux, a finalement préféré Marseille à Lyon. LILIAN LASLANDES, de Nice, revient sur ses terres, à Bordeaux, pour deux ans. FERNANDO MORIENTES, de Monaco, est cité à Chelsea. LE PSG s'est qualifié directement pour la Ligue des Champions. Monaco passera par les tours préliminaires. Guingamp et Le Mans accompagnent Montpellier en L2. FABIEN LEFèVRE (32 ans), qui était sous contrat jusqu'en juin 2005 à Montpellier, a décidé de mettre fin à sa carrière de joueur. Titulaire d'un diplôme d'entraîneur, il a accepté la reconversion de prendre en charge les moins de 15 ans BUTEURS : 1. Cisse (Auxerre) 26 buts ; 2. Frei (Rennes) 19 ; 3. Pauleta (PSG), Frei (Rennes) 18 ; 5. Frau (Sochaux) 17. (P. Bilic)