LE JEU UN PAYS, UN OBJECTIF

Dans les années '90, Francisco Maturana a conféré des structures professionnelles à l'équipe nationale. Il a inculqué un minimum de discipline tactique à ses joueurs et a vite récolté les fruits de ses efforts : en 2002, l'Equateur s'est qualifié pour sa première Coupe du Monde. Il a battu la Croatie. Le championnat prospère aussi, offrant des salaires plus que décents à ses joueurs, surtout compte tenu du niveau de vie, très faible : suite à des catas- trophes naturelles et à la...

Dans les années '90, Francisco Maturana a conféré des structures professionnelles à l'équipe nationale. Il a inculqué un minimum de discipline tactique à ses joueurs et a vite récolté les fruits de ses efforts : en 2002, l'Equateur s'est qualifié pour sa première Coupe du Monde. Il a battu la Croatie. Le championnat prospère aussi, offrant des salaires plus que décents à ses joueurs, surtout compte tenu du niveau de vie, très faible : suite à des catas- trophes naturelles et à la chute du prix du pétrole dans les années '90, le système s'est effondré. La moitié des 13 millions d'habitants vit en dessous du seuil de la pauvreté. Beaucoup cherchent leur salut dans l'exil et leurs chèques constituent la principale source de revenus du pays, après l'exportation de pétrole. Le principal mérite de Maturana est d'avoir unifié l'équipe nationale, le reflet d'une société en proie à des conflits ethniques. Son successeur, LuisSuarez, a repris sa devise : " Un pays, un objectif ". L'Equateur a pris 23 de ses 28 points dans ses montagnes, durant les qualifications. Il y a vaincu le Brésil et l'Argentine. Sinon, il ne s'est imposé qu'une fois en déplacement, à La Paz, à 3.600 mètres. Que réussira-t-il donc en Allemagne, à une altitude normale ? Le Colombien a repris l'équipe durant l'été 2004, après une catastrophique CopaAmerica, ponctuée d'un revers 6-1 contre l'Argentine. Travailleur, maître ès motivation, Luis FernandoSuarez réunit ses joueurs internationaux dans une base militaire proche de la capitale pour les préparer à la dure. L'homme ne recule devant rien. En accord avec le président de son club, Aucas, il avait lancé un appel TV et placé des petites annonces : " Equipe de D1 cherche des footballeurs ". 120 candidats s'étaient présentés. La plupart n'avaient pas le niveau mais Suarez avait quand même réussi à former une équipe qui a atteint les playoffs du championnat équatorien... T in Delgado a été le premier à être transféré dans un grand championnat européen, au FC Southampton. L'avant de 1,90 mètre, fort de la tête, n'y a pas eu la vie facile, d'autant qu'une hernie discale la contraint à une longue pause. Delgado a marqué le premier but de l'Equateur dans une Coupe du Monde en 2002 et est ainsi devenu un héros. Retourné au pays, il cumule sa carrière active et la direction d'une école de foot à El Chota, dans les Andes. Issu d'une famille pauvre, il affirme vouloir rendre à ses concitoyens un peu de ce que le football lui a donné. Il dispute son dernier tournoi.