Il ne fut pas une star du football durant sa carrière de joueur, qu'il mena essentiellement à Elche (D3) comme milieu offensif avant qu'une blessure au genou ne l'oblige à raccrocher les crampons, mais MarcelinoGarciaToral (un Asturien de 42 ans) présente le profil d'un jeune entraîneur très prometteur. La saison dernière, pour ses grands débuts parmi l'élite, il avait mené les promus du Recreativo Huelva (dont BertrandLaquait défendait les buts à l'époque) à la 8e place du classement. Cette saison, il est en passe de mener Santander (avec MéméTchité) vers une première qualification européenne et peut-être même vers la Ligue des Champions. Le Racing est l'u...

Il ne fut pas une star du football durant sa carrière de joueur, qu'il mena essentiellement à Elche (D3) comme milieu offensif avant qu'une blessure au genou ne l'oblige à raccrocher les crampons, mais MarcelinoGarciaToral (un Asturien de 42 ans) présente le profil d'un jeune entraîneur très prometteur. La saison dernière, pour ses grands débuts parmi l'élite, il avait mené les promus du Recreativo Huelva (dont BertrandLaquait défendait les buts à l'époque) à la 8e place du classement. Cette saison, il est en passe de mener Santander (avec MéméTchité) vers une première qualification européenne et peut-être même vers la Ligue des Champions. Le Racing est l'un des rares de la Liga à ne s'être jamais produit sur la scène européenne : même des équipes modestes comme Osasuna, Majorque et Getafe ont connu cet honneur. Ceux qui connaissent bien Marcelino affirment qu'il n'a rien changé à ses méthodes : il est toujours le même entraîneur qu'à ses débuts à Lealtad (D3), puis à Gijon (D2) et Huelva (D2 et D1). La clef de ses succès, c'est le travail. Et, visiblement, la plupart des joueurs adhèrent à ses méthodes. " C'est le meilleur entraîneur que j'ai connu ", affirme PedroMunitis qui a pourtant joué au Real Madrid et au Deportivo La Corogne. " Il étudie les adversaires à la perfection ". Paradoxalement, Marcelino ne croit pas aux " n°10 " alors qu'il en était un. Pour lui, on est soit médian, soit attaquant, mais on ne navigue pas entre les deux zones du terrain. Dans son concept fixe, en 4-4-2, on trouve deux milieux récupérateurs très forts défensivement ( PedroDuscher et GonzaloColsa), et deux joueurs de flanc ( JorgeLopez et OscarSerrano), mais pas de milieu offensif. Devant, on trouve deux attaquants à choisir parmi MéméTchité, PedroMunitis et EbiSmoralek. Marcelino choisit ses clubs en fonction des projets qui lui sont soumis. ManuelRuizdeLopera, le président du Betis Séville, aurait voulu l'attirer chez lui mais n'a pas su le convaincre. FranciscoPernia, son alter ego de Santander, sauta sur l'occasion. Actuellement, le nom de Marcelino est déjà cité avec insistance du côté de Valence, mais l'intéressé dément. LUIS FABIANO (27 ans), l'attaquant brésilien du FC Séville qui est actuellement le meilleur buteur de la Liga, a prolongé son contrat jusqu'en juin 2010. FEDERICO FAZIO (21 ans), le jeune défenseur argentin arrivé au FC Séville l'été dernier, a lui aussi prolongé son contrat : jusqu'en juin 2013. DANIEL GUIZA (27 ans), l'attaquant de Majorque actuellement deuxième buteur de la Liga, sera l'un des plus convoités sur le marché des transferts cet été : Barcelone et Valence se sont déjà mis sur les rangs. JAVIER CLEMENTE devenu entraîneur de Murcie en cours de saison, décidera de son avenir lorsque le club sera fixé sur son sort. LEVANTE reste en proie à de gros problèmes financiers. Les joueurs avaient de nouveau lancé un préavis de grève, la semaine dernière. PEREZ BURRULL arbitrera le choc entre le Real Madrid et le FC Barcelone, le 7 mai. RONALD KOEMAN ne restera pas l'entraîneur de Valence : le succès en Coupe du Roi n'a pas effacé le parcours difficile réalisé en championnat et les polémiques avec certains joueurs écartés. Le Néerlandais a été viré avec tout son staff. Voro et JuanSanchez, deux hommes du club, deviennent respectivement entraîneur et directeur sportif. A noter, la titularisation de Santiago Canizares, banni sous Koeman, lors du match face à Osasuna. FRANKRIJKAARD a été cambriolé dans sa villa de Barcelone alors qu'il y dormait : des bijoux et une forte somme d'argent en liquide ont été dérobés. DANIEL DEVOS