Il ne sera sans doute pas du voyage en Afrique du Sud mais il a enfin décroché une première sélection en équipe de France. Cela fait des années que les médias français demandent que Benoît Cheyrou soit appelé chez les Bleus. Oui mais voilà, il est moins glamour que Patrick Vieira, moins performant que Lassana Diarra et il évolue dans un club moins bon que Jérémy Toulalan, ses principaux concurrents au poste de médian défensif.
...

Il ne sera sans doute pas du voyage en Afrique du Sud mais il a enfin décroché une première sélection en équipe de France. Cela fait des années que les médias français demandent que Benoît Cheyrou soit appelé chez les Bleus. Oui mais voilà, il est moins glamour que Patrick Vieira, moins performant que Lassana Diarra et il évolue dans un club moins bon que Jérémy Toulalan, ses principaux concurrents au poste de médian défensif. A 28 ans, cette sélection sonne comme une juste récompense pour le cadet des frères Cheyrou, devenu depuis quelques saisons le meilleur des frères. Néanmoins, elle arrive trop tard pour que le régulateur de l'OM puisse rêver à un voyage en Afrique du Sud (à moins d'une défection de dernière minute) ni même à une carrière chez les Bleus (son âge ne lui permet pas d'incarner la relève d'autant plus que Toulalan et Diarra sont plus jeunes). Mais il ne boude pas son plaisir. Cela faisait tellement longtemps qu'on lui en parlait. Certains médias disent que Raymond Domenech est en retard de trois ans, puisque cela fait trois saisons (une à Auxerre et deux à Marseille) que ce numéro huit est régulier et s'inscrit comme un des meilleurs joueurs de Ligue 1. Il a d'ailleurs figuré deux ans d'affilée dans l'équipe type de L1 dressée par l'UNFP en fin de saison. D'autres préconisent sa titularisation, non pas à la place de Diarra ou Toulalan, mais en complément d'un des deux. " Certains se demandent pourquoi il faudrait faire redescendre Yoann Gourcuff quand on a Cheyrou à portée de main ", écrivait Le Parisien. D'autres sont plus modérés : " On ne demande à Domenech d'en faire un titulaire amovible. Juste d'en faire un membre à part entière du groupe France ", affirmait déjà en septembre le mensuel So Foot. Cheyrou a débuté sa carrière à Lille, comme son frère Bruno considéré à l'époque comme un maillon fort du système Halilhodzic. En 2004, il quitte le Nord pour Auxerre où il deviendra pendant trois ans un titulaire inamovible (98 matches en trois saisons). En 2007, il signe à Marseille pour cinq millions d'euros. Alors que son frère a longtemps eu une carrière plus riche (avec un passage à Liverpool), le cadet a pris sa revanche grâce à cette convocation. Il a su imposer ses qualités (rares en France) de relayeur-infiltreur-récupérateur et buteur comme à Paris dimanche dernier. Le genre de joueurs dont raffole l'Angleterre. Pourtant, ses débuts marseillais furent chahutés. Il dut attendre l'arrivée d' Eric Gerets pour devenir le leader qu'il est aujourd'hui. RAYMOND DOMENECH n'a pas retenu Patrick Vieira pour le match contre l'Espagne mais il n'écarte pas son retour en mai. Hatem Ben Arfa qui reste sur un très bon mois de janvier (alors que Marseille n'en voulait plus en décembre) et Louis Saha, qui pète la forme à Everton et qui a été préféré à Djibril Cissé, ont été rappelés. Franck Ribéry a également été rappelé après ses pépins physiques. Le défenseur central de Bordeaux, ex-Charleroi, Michaël Ciani a fêté sa première sélection. Eliaquim Mangala fait toujours partie de la liste des Espoirs. CLAUDE MAKELELE réfléchit à prendre sa retraite en fin de saison. LUIS FERNANDEZ a égratigné le PSG, son club de c£ur, qui n'a pas voulu organiser son jubilé au Parc des Princes. Il a quand même eu lieu à Cannes où un large public a apprécié la présence de Zidane et Vieira ; deux éléments formés à l'AS. La victoire est revenue à l'équipe du monde Nedved, Weah et Sonny Anderson coachée par Luis Aragones. (9-3). IRENEUSZ JELEN, l'attaquant polonais d'Auxerre, est retourné en Pologne pour soigner son dos. GRENOBLE a signé sa première victoire à l'extérieur de la saison en battant Nancy (0-2). VEDRAN RUNJE a été rejoint par son frère, Zlatko, sans club et lui aussi gardien de but, à l'entraînement de Lens. VALENCIENNES se met à rêver à l'Europe après ses deux derniers succès. Le club nordiste est actuellement huitième, à quatre points de la cinquième place. EDEN HAZARD a égalisé contre Auxerre mais n'a pu éviter la première défaite à domicile depuis août du LOSC. RENNES reste sur trois défaites d'affilée. STÉPHANE VANDE VELDE