La trêve hivernale permet aux équipes de récupérer des efforts fournis lors du premier tour, de recharger les accus, d'effectuer une mini préparation pour le second tour mais surtout de tirer les enseignements des premières rencontres. Le mercato courant jusqu'au 31 janvier, cela offre l'opportunité de rectifier le tir pour atteindre l'objectif de début de campagne.
...

La trêve hivernale permet aux équipes de récupérer des efforts fournis lors du premier tour, de recharger les accus, d'effectuer une mini préparation pour le second tour mais surtout de tirer les enseignements des premières rencontres. Le mercato courant jusqu'au 31 janvier, cela offre l'opportunité de rectifier le tir pour atteindre l'objectif de début de campagne. Prenons les candidats au titre : Anderlecht, Standard, Bruges, Genk que l'on n'attendait pas, voire Gand. Leurs moyens financiers permettent de peaufiner les noyaux mais est-ce la clé du succès ? Un transfert n'est pas forcement un renfort et une réussite. En effet, beaucoup de paramètres entrent en ligne de compte comme, par exemple, le message que font passer les coaches aux joueurs. Chaque entraîneur a sa vision. H ugo Broos a décidé de jouer un 4-4-2 avec des flancs offensifs et de qualité, de muscler le milieu de terrain avec deux récupérateurs. Le message était clair et voyez le résultat. Ce système lui avait déjà donné satisfaction par le passé. Michel Preud'homme a redonné des couleurs au Standard en libérant ses joueurs et en les replaçant de manière rapide, efficace et intelligente sur le terrain. Les résultats suivent maintenant, les Liégeois sont de retour et auront leur mot a dire jusqu'au terme de la compétition. Ils n'ont rien à envier aux autres à condition de maintenir cette rage de vaincre et cet esprit conquérant. E milio Ferrera a plus de mal à faire passer son discours mais il ne manque pas grand-chose pour que Bruges redevienne ce rouleau compresseur que tout le monde craignait. Rien n'est compromis, le problème est peut être de retrouver sérénité et force mentale car la qualité est présente. Frankie Vercauteren doit trouver les mots justes afin d'emmener le Sporting vers le titre. Le groupe est un mot clé aux yeux du coach anderlechtois mais le plus dur est passé car il n'y aura plus le stress et la fatigue de la Ligue des Champions. Il exigera sans doute de son groupe un rendement plus constant et l'objectif sera réalisable. Georges Leekens est de nouveau parvenu à allier le physique de ses grands gabarits et la technique d' Alin Stoica et Christophe Grégoire. Gand peut de nouveau chatouiller les grands ! Le nombre de points récoltés durant l'année civile 2006 est impressionnant. N'oublions pas que tout le monde jouera une fois par semaine, dès lors fini les excuses... Cela promet et le second tour sera très intéressant. Suivez l'intégralité du 2e tour de la Jupiler League à moitié prix ! Plus d'infos : www.belgacomtv.be - 0800 33 331 - points de vente BelgacomPAR JOHAM WALEM, BELGACOM TV