Les temps changent à l'Union belge et c'est tant mieux. Il y a un mois, le président François De Keersmaecker déclarait (de façon ahurissante...) comprendre et approuver le fait que René Vandereycken ne parle pas à la presse belge ! Aujourd'hui, VDE est viré et Philippe Collin (président ad intérim de la commission technique fédérale) prouve que la fédé est capable - enfin ! - d'avoir un début de discours sportif cohérent et ouvert...

Les temps changent à l'Union belge et c'est tant mieux. Il y a un mois, le président François De Keersmaecker déclarait (de façon ahurissante...) comprendre et approuver le fait que René Vandereycken ne parle pas à la presse belge ! Aujourd'hui, VDE est viré et Philippe Collin (président ad intérim de la commission technique fédérale) prouve que la fédé est capable - enfin ! - d'avoir un début de discours sportif cohérent et ouvert. Collin : " Eric s'est dit honoré par notre demande de s'occuper des Diables, mais estime que c'est trop tôt. Pour l'heure, il veut continuer à entraîner une équipe de club. " " Avec Gerets, l'un des rares à faire l'unanimité en Belgique. Mais Gand a un projet de trois ans avec lui et ne veut pas le lâcher. Mais MPHlui-même n'est pas insensible... " " Si on prend un coach qui combine les Diables avec son équipe de club, il faut qu'il soit actif en Belgique. Pas question d'un cas à la Guus Hiddink, qui assume la Russie et Chelsea ; c'est trop compliqué. " " Hiddink serait l'homme providentiel mais il est déjà doublement casé... et d'office bien trop cher ( il rit). Cela dit, aucun budget n'a été déterminé. Si des noms ont déjà été cités entre nous ? Pas de commentaires... " " L'idéal est d'avoir un nouveau coach avant la Kirin Cup, fin mai. Mais il ne reste qu'un bon mois, c'est un peu juste. Si, jusqu'à présent, j'ai travaillé au coup par coup pour Gerets et Preud'homme, je compte désormais sonder plusieurs personnes à la fois. Combien de noms figurent sur ma liste ? Une vingtaine... "" Les 12 clubs qui constituent les fournisseurs des Diables ont reçu récemment une lettre leur rappelant leurs obligations (et celles de leurs joueurs) envers l'équipe nationale. Pas question, donc, de chercher des excuses ou des faux-fuyants. Sauf blessure, les appelés devront honorer leur sélection. On leur a fait comprendre que des matches programmés fin mai valent mieux que des implications le 6 ou le 20 juin, comme c'est le cas en éliminatoires africaines de la CAN et de la Coupe du Monde. S'il y a des désistements, on n'exclut pas de programmer encore une rencontre amicale le 6 juin (Au besoin contre une sélection provinciale en Belgique...) puisqu'il s'agit d'une date officielle bloquée par la FIFA. Anderlecht libérera ses joueurs,... La seule excuse admissible sera évidemment un match de compétition au même moment, comme pour Kevin Mirallas, engagé jusqu'à fin mai avec Saint-Etienne ou Logan Bailly qui risque de devoir disputer des playoffs avec Mönchengladbach." BRUNO GOVERS