Le groupe des joueurs apprécie vivement le travail réalisé par Aleksandar Jankovic, qui a propulsé les Waeslandiens vers une septième place synonyme d'espoir. L'entraîneur, émule de Slavoljub Muslin, prône un football offensif, même s'il s'appuie sur une stricte organisation défensive. Pendant la préparation, ce compartiment était déjà au point.
...

Le groupe des joueurs apprécie vivement le travail réalisé par Aleksandar Jankovic, qui a propulsé les Waeslandiens vers une septième place synonyme d'espoir. L'entraîneur, émule de Slavoljub Muslin, prône un football offensif, même s'il s'appuie sur une stricte organisation défensive. Pendant la préparation, ce compartiment était déjà au point. Dans le but, Boubacar Barry Copa constitue une certitude. Devenu plus sobre, le Gardien de l'Année prend des points grâce à ses réflexes félins. Le longiligne Jugoslav Lazic est sa doublure. A droite de la défense, Frédéric Dupré est préféré à Veldin Muharemovic pour ses rushes et son passing. David Yoav Ziv rejoint le côté gauche, au détriment du Marocain Hassan El Mouataz. L'international israélien confère plus de profondeur au jeu, ce qu'exige précisément Jankovic d'un arrière latéral. Dans l'axe, le vétéran Olivier Doll rempile pour un an. Le capitaine n'est plus aussi rapide que jadis mais il compense l'usure des ans par un bon jeu de position et sa détermination dans les duels. A ses côtés, il faut choisir entre un nouveau, Ibrahim Khouma Gueye, et l'international israélien Avi Strul. Ce dernier est rapide, bon de la tête et dispense de bonnes passes mais Gueye, droitier, flegmatique, allie puissance et gabarit et sa longue foulée lui permet de s'infiltrer. Tiko, le médian défensif, est un solide patron. Fort dans les duels, il récupère énormément de ballons. Devant lui, trois joueurs au tempérament offensif. Le droitier Sulejman Smajic, transféré de Dender, peut également jouer à gauche car ce petit Bosniaque converge facilement vers le centre, d'où il tire. A droite, le footballeur de poche est en concurrence avec le Néerlandais Donovan Deekman, venu de Heerenveen. Ultrarapide, il ose réaliser des actions mais doit se renforcer pour résister au championnat belge. Killian Overmeire joue dans l'axe, sa meilleure position. Toujours sobre et bon, il est fort défensivement et se distingue par son abattage comme par ses longs tirs précis. Jankovic exerce une influence positive sur Mario Carevic. Le médian gauche croate, doté d'une brillante technique de frappe, a affiché plus d'entrain au travail pendant la préparation. Il ne se contente plus d'éclairs de génie sur les phases arrêtées. Plus menaçant et plus présent dans le jeu, il appelle souvent le ballon. Deux footballeurs sont en ballottage pour le poste le plus avancé : l'international Espoir Nill De Pauw, prêt à émerger cette saison, et Marcel Mbayo. Tous deux sont vifs, mobiles, ont le sens du but et capables de démanteler une défense. Tomislav Tomo Sokota doit être le fer de lance de la première ligne, une fois qu'il sera en forme. Cet avant-centre grand et fort est également très malin. Omer Golan et Dawid Janczyk constituent des alternatives, au même titre que le nouveau, Iddi Baba. L'Israélien excelle dans le rectangle et a besoin d'être approvisionné des flancs. Le Polonais, qui retournera au CSKA Moscou pendant la trêve hivernale, conserve mieux le ballon. La sélection de Lokeren compte quatorze nationalités différentes. Cela ne semble pas perturber Jankovic. Il souhaite terminer parmi les six premiers, ce qui lui vaudrait une reconduction automatique de son contrat par le président Roger Lambrecht. L'entraîneur a déjà laissé entendre que, la saison prochaine, Lokeren ne serait plus le champion des matches nuls. par frédéric vanheule