Le champion en titre n'a enrôlé que des éléments défensifs. Tomislav Butina, un gardien d'expérience, a été engagé comme alternative à Dany Verlinden. Grâce à Ivan Gvozdenovic, le Club possède enfin une doublure à Peter Van der Heyden, à l'arrière gauche. David Rozehnal est un défenseur central prometteur. Josip Simic est revenu d'Aris Salonique. José Duarté, Bratislav Ristic, Tjörven De Brul, Koen Schockaert, Jimmy Dewulf, Aminu Sani, PeterMollez et Ebou Sillah sont partis. La ...

Le champion en titre n'a enrôlé que des éléments défensifs. Tomislav Butina, un gardien d'expérience, a été engagé comme alternative à Dany Verlinden. Grâce à Ivan Gvozdenovic, le Club possède enfin une doublure à Peter Van der Heyden, à l'arrière gauche. David Rozehnal est un défenseur central prometteur. Josip Simic est revenu d'Aris Salonique. José Duarté, Bratislav Ristic, Tjörven De Brul, Koen Schockaert, Jimmy Dewulf, Aminu Sani, PeterMollez et Ebou Sillah sont partis. La saison passée, on n'a guère fait appel à leurs services. Dejan Nemec a été versé dans le noyau B. Le capitaine, Dany Verlinden, qui fête ses 40 ans la semaine prochaine, en est à sa dernière saison. Il deviendra ensuite entraîneur des gardiens. Il n'a pas connu de problème la saison passée et est resté brillant. Pendant la préparation, Tomislav Butina a détourné énormément de ballons, sans être spectaculaire, mais en a saisi peu. A quelques reprises lors du dernier exercice, Stijn Stijnen a prouvé qu'il avait le potentiel de la D1. En défense, le Club de Trond Sollied joue à quatre en zone, très rarement avec trois défenseurs centraux en ligne, qui sont alors strictement défensifs et flanqués de backs qui montent. Parfois, Olivier De Cock et Peter Van der Heyden ont été tellement offensifs que le Club se retrouvait souvent avec deux hommes derrière, Philippe Clement et Birger Maertens. Marek Spilar a été le défenseur central le plus sûr mais il a été out les trois quarts de la saison. Il rate le début du championnat et le premier tour de la Ligue des Champions à cause d'une blessure. David Rozehnal peut accroître la mobilité et la qualité du jeu de l'axe mais jusqu'à présent, le fonctionnement de la défense lui a posé problème. Ivan Gvozdenovic ressemble à Van der Heyden. A droite, Hans Cornelis peut doubler De Cock. Trond Sollied pratique généralement en triangle, soit avec un médian défensif et deux offensifs. Timmy Simons est devant la défense. Rapide, puissant, il est sûr et a de l'abattage. Aux postes offensifs, Gaëtan Englebert (à droite) et Nastja Ceh (à gauche) ont été brillants la saison passée. Englebert a un vaste rayon d'action et est important pour le pressing tandis que Ceh améliore la circulation du ballon et aide le Club à marquer de la deuxième ligne. Tous deux viennent d'être opérés. Alin Stoica et Tim Smolders ne sont pas des athlètes mais ont une brillante technique et de la vista. Sergiy Serebrennikov ressemble plus à Englebert, même si sa vitesse d'exécution laisse à désirer. Le Club aligne trois attaquants, dont deux ailiers chargés de conférer de la profondeur au jeu. Rune Lange n'a toujours pas retrouvé son niveau, presque un an après son opération au dos. Gert Verheyen, Sandy Martens, Andrés Mendoza et Bengt Saeternes se disputent les trois places. Gert Verheyen a un handicap : son manque de vitesse. En revanche, sa force mentale, son intelligence, dans son placement, dans les duels, dans sa façon de commettre des fautes sans se faire attraper, plaident en sa faveur. Aligner trois joueurs vifs peut constituer un avantage mais Verheyen peut équilibrer l'équipe. Saeternes est puissant et rapide mais sa technique n'est guère raffinée. Martens réunit toutes les qualités mais est fragile mentalement. Mendoza est capable de tout. Cependant, il n'a quand même pas répondu aux espoirs, jusqu'à présent. Le noyau est un rien plus étroit mais a gagné en qualité. Le n£ud du problème reste la stabilité de la défense. Sollied estime que son équipe ne devrait pas pouvoir encaisser plus de 15 buts sur l'ensemble du championnat, d'où ces trois arrivées dans le compartiment défensif. La saison passée, des blessures l'ont empêché d'aligner une seule fois le Dream Team dont il parlait. n