VOOfoot va couvrir ses premiers play-offs 1. Jean-François Remy, chef d'édition, annonce la couleur et revient sur l'année écoulée.
...

VOOfoot va couvrir ses premiers play-offs 1. Jean-François Remy, chef d'édition, annonce la couleur et revient sur l'année écoulée. Cela dépend par ce qu'on entend avec paquet ! Nous ne sommes pas maîtres du spectacle sur le terrain. Mais nous insisterons encore plus sur l'aspect tactique des matches. C'est cette donnée que la pub veut mettre en évidence, pas le côté guerrier. On décortiquera encore mieux les phases arrêtées ou la capacité de réaction des équipes. Il y aura plus de caméras sur le terrain et on utilisera fréquemment les loupes pour être au c£ur de l'événement. Nous avons un ton depuis le départ et c'est celui de BeTV. Notre leitmotiv, c'est parler du jeu, partager une passion commune, analyser ce qu'une équipe doit faire sur le plan stratégique pour l'emporter. Avec les années, nous sommes devenus une référence pour le public. Et nous ne travaillons pas en nous comparant aux autres. C'est loin d'être notre source de motivation. Tout dépend de qui on parle. Philippe Hereng a 15 ans de métier. C'est l'un des meilleurs journalistes télé. Christine Schréder étonne pas mal de monde avec sa touche, son enthousiasme et ses connaissances. L'expertise de Bruno Taverne, Serge Radermacher ou de Frédéric Waseige est unanimement reconnue. Maintenant, c'est vrai que nous recevons moins de visibilité qu'une chaîne généraliste. Nous accusons peut-être un déficit d'image auprès de ceux qui n'ont jamais été abonnés à Canal+ ou à Be TV. Mais les vrais passionnés ont toujours su qui nous étions. Si le fait de diffuser les play-offs 1, c'est passer au second plan... Les duels décisifs seront sur VOO. En ce qui concerne BeTV, il suffit d'être devant sa télé le samedi et le dimanche pour voir toute l'actualité sportive qu'on propose : Premier League, Calcio, etc. Avec 15 matches européens par week-end, je n'ai pas l'impression qu'on soit en retrait. Je n'ai pas envie de m'exprimer sur cette guéguerre Belgacom-VOO. Je sais que les uns et les autres convoitent des droits. Mais ces questions restent en dehors de notre rédaction. Nos décideurs font le maximum. On leur fait entièrement confiance.