Encore des tirages au sort suspects à l'UEFA

Une fois on a un tirage officiellement dirigé, une autre fois c'est un tirage où le hasard fait superbement bien les choses... A l'UEFA, ça devient vraiment suspect et c'est dérangeant. Il y a trois clubs espagnols en quarts de finale de la Ligue des Champions, et miracle, ils arrivent à s'éviter. Idem avec les Allemands. Et même cas de figure en Europa League : trois clubs anglais sont qualifiés mais il n'y aura pas d'affrontement direct en quarts. La main de Dieu, on n'y croit pas. Du tirage en Ligue des Champions, je pointe d'abord le duel entre le prochain champion d'Allemagne et le futur champion d'Italie : ce Bayern - Juventus sent bon. Et PSG - Barcelone vaudra aussi la peine, déjà rien que par la présence de ZlatanIbrahimovic. Dans son autobiographie, il a dégommé Pep Guardiola, mais aussi Lionel Messi ! Il va être bien accueilli au Nou Camp.
...

Une fois on a un tirage officiellement dirigé, une autre fois c'est un tirage où le hasard fait superbement bien les choses... A l'UEFA, ça devient vraiment suspect et c'est dérangeant. Il y a trois clubs espagnols en quarts de finale de la Ligue des Champions, et miracle, ils arrivent à s'éviter. Idem avec les Allemands. Et même cas de figure en Europa League : trois clubs anglais sont qualifiés mais il n'y aura pas d'affrontement direct en quarts. La main de Dieu, on n'y croit pas. Du tirage en Ligue des Champions, je pointe d'abord le duel entre le prochain champion d'Allemagne et le futur champion d'Italie : ce Bayern - Juventus sent bon. Et PSG - Barcelone vaudra aussi la peine, déjà rien que par la présence de ZlatanIbrahimovic. Dans son autobiographie, il a dégommé Pep Guardiola, mais aussi Lionel Messi ! Il va être bien accueilli au Nou Camp.Qu'est-ce qui est passé par la tête de Steven Defour contre Malaga ? Le coach de Porto dit que son exclusion inutile a influencé la suite du match et il a raison. Il y a des choses qui me font un peu douter par rapport aux matches des Diables contre la Macédoine : les cas Vincent Kompany, Nacer Chadli et Thomas Vermaelen. D'un autre côté, on a trois joueurs clés qui sont au sommet de leur art dans le championnat anglais : Christian Benteke, Marouane Fellaini et Eden Hazard.Le Standard ne pourra pas viser mieux que la troisième place. Le seul match contre Lokeren résume beaucoup de choses : Jelle Van Damme et Imoh Ezekiel sont trop importants pour cette équipe. Dès qu'ils sont absents, ça ne tourne plus. Il y a deux autres piliers dans cette équipe : Kanu et William Vainqueur. Quand Kanu passe à côté de son match, comme contre Lokeren, on voit ce que ça donne. Tous les autres joueurs sont surtout des porteurs d'eau. Zulte Waregem a bien digéré sa défaite contre le Club Bruges. Genk a prouvé à Mons que dès le moment où les joueurs sont en confiance, c'est une machine, avec un coach et une majorité de gars qui pensent vers l'avant. Le positivisme de Mario Been transpire sur toute l'équipe. Mais parmi les poursuivants, c'est Bruges qui me laisse la meilleure impression. A la place des Anderlechtois, je ne serais pas tranquille. Si les Mauves ratent leur départ, ça pourrait paniquer. Plusieurs joueurs clés du Club sont en grande forme au meilleur moment. Victor Vazquez est très bon, Vadis Odjidja revient bien, Carlos Bacca marque beaucoup et Ryan Donk est un vrai inspirateur. A côté d'eux, il y a des joueurs qui sont très efficaces sans nécessairement dicter eux-mêmes le jeu, comme Maxime Lestienne.Si Bruges s'est repris, ce n'est certainement pas grâce aux joueurs arrivés en janvier. Leur premier bilan n'est pas bon. On se demande pourquoi Eidur Gudjohnsen a été arraché au Cercle. On ne sait toujours pas quelle est la meilleure position de Laurens De Bock : back gauche ou défenseur central ? Seul Oscar Duarte est l'exception qui confirme la règle. C'est d'autant plus étonnant qu'il a été acheté pour une croûte de pain : 150.000 euros à peine.La saison de La Gantoise est ratée mais les ambitions pour les prochaines saisons sont énormes et je suis persuadé qu'elles peuvent être réalisées. A quand faut-il remonter pour voir un club belge construire un tout nouveau stade ? Tout ça alors que la dette était proche des 23 millions d'euros il y a quelques années : chapeau ! La direction parle du titre dans un délai de cinq ans et je pense que c'est réalisable. La prolongation de Victor Fernandez confirme les ambitions. Il a vite constaté qu'il ne pouvait pas appliquer totalement le jeu espagnol qu'il avait en tête (des joueurs arrivés en cours de saison comme ElimaneCoulibaly et Christophe Lepoint sont beaucoup plus physiques que techniques !) mais il s'adapte. Reste à voir si on lui permettra, l'été prochain, de faire le recrutement qu'il a en tête. La carte rouge d'OlivierDeschacht à Gand est discutable et on ne saura jamais si le ballon a franchi la ligne sur l'égalisation, mais Anderlecht a tort de se focaliser là-dessus. Quand Johnvan den Brom s'en prend à un arbitre assistant, je me dis qu'il perd un peu ses moyens. Ce n'est pas dans les habitudes de la maison de mettre un mauvais résultat sur le compte de l'arbitrage. Ce club a toujours demandé du respect. Tout le monde doit d'urgence repenser au jeu, à produire de nouveau un football valable qu'on n'a plus vu depuis le mois de décembre. Propos recueillis par PIERRE DANVOYE - Photos: ImageGlobe