La première victoire de l'Excelsior est d'être toujours en D1. Il s'en est fallu d'un cheveu qu'il disparaisse. Surtout en mars-avril, lorsque l'assemblée générale du club, devant décider de la poursuite ou non des activités fut mise plusieurs fois en continuité. La solution-miracle, aperçue sous la forme d'un mystérieux investisseur anonyme, s'est ensuite révélée être un mirage. La licence a finalement été obtenue en présentant un budget drastiquement revu à la baisse et un plan d'assainissement qui sera respecté. Le club sera soumis à un contrôle trimestriel de la Commission des licences de la fédération !
...

La première victoire de l'Excelsior est d'être toujours en D1. Il s'en est fallu d'un cheveu qu'il disparaisse. Surtout en mars-avril, lorsque l'assemblée générale du club, devant décider de la poursuite ou non des activités fut mise plusieurs fois en continuité. La solution-miracle, aperçue sous la forme d'un mystérieux investisseur anonyme, s'est ensuite révélée être un mirage. La licence a finalement été obtenue en présentant un budget drastiquement revu à la baisse et un plan d'assainissement qui sera respecté. Le club sera soumis à un contrôle trimestriel de la Commission des licences de la fédération ! Comme si cela ne suffisait pas, l'Excelsior a enregistré la grave blessure à l'épaule de son gardien MarkVolders, survenue avant la reprise des entraînements. Qui aura la préférence ? L'ancienne doublure JanSlovenciak ou le jeune Espoir espagnol JoséAntonioSalcedo ? A moins qu'un troisième larron... Pour la défense, il n'y a pas trop de soucis à se faire puisque tout le monde est resté pour l'instant. A droite, BastienChantry et ChemcedineElAraichi se disputeront le poste, à moins que le prometteur AliouDia mette tout le monde d'accord. Au centre, la paire DaanVanGijseghem- JérémySapina a démontré sa complémentarité la saison dernière. En préparation, le transfuge espagnol CarlosMoreno s'est révélé assez solide : concentré dans les duels et soignant sa relance sans faire de fioritures. AlexTeklak a rempilé pour un an : il aura aussi un rôle à jouer dans les vestiaires, comme ciment du groupe. A gauche, on retrouvera toujours le capitaine GonzagueVandooren. L'Espagnol ManuelMico a démontré de belles qualités techniques du pied gauche durant sa période d'essai. Il n'y aura désormais plus que deux joueurs centraux, contre trois la saison dernière. MatthieuAssou- Ekotto fait office de plaque tournante : actif à la récupération, il distribue le jeu. MamadouDiakité, longtemps perturbé par des blessures la saison dernière, tentera de le concurrencer. Comme élément plus offensif, on mise sur JonathanAspas, le transfuge espagnol qui présente la plus belle carte de visite. Au contraire des autres, il a déjà joué en Liga et en Serie B italienne. Censé activer la circulation du ballon, il doit encore s'adapter. Si WalterBaseggio risque de s'en aller, on pourrait découvrir un autre très beau pied gauche : celui du jeune ThomasHovine, issu du Futurosport. On attend aussi le retour de blessure de JonathanWalasiak. Les ailiers sont très offensifs, presque des attaquants. Petite particularité : lors des matches amicaux, ils ont souvent été placés sur leur mauvais pied. Les droitiers IdirOuali et GuillaumeFrançois ont joué à gauche, tandis que les gauchers AsandaSishuba et MaximeLestienne ont évolué à droite. Ce dernier est un autre grand talent issu du Futurosport. Il vient de fêter ses 17 ans. L'Excelsior doit miser sur des joueurs en quête de revanche. JayceeOkwunwanne n'a jamais justifié son Soulier d'Or asiatique, tandis que ZvonimirDeranja, snobé sous l'ère EnzoScifo, a réussi à convaincre le nouveau staff de lui offrir une prolongation de contrat. Discret en début de préparation, le jeune Espagnol AlexCortell a également décroché un contrat d'un an. On est loin de la saignée attendue, mais l'abattage physique de ChristopheLepoint risque de manquer à l'Excelsior qui n'a pas trouvé son sosie dans l'effectif. Il est vrai qu'on jouera différemment, dans un 4-4-2 très offensif prôné par MiroslavDjukic, peut-être le meilleur transfert de Mouscron. Tous les commentaires, en Serbie comme en Espagne, sont élogieux à son sujet. Il a été éduqué dans la Liga, où les équipes adorent jouer la possession du ballon. On est curieux de voir ce que cela peut donner en Belgique, où la plupart des équipes préfèrent laisser la possession du ballon à l'adversaire pour mieux frapper en contre. par daniel devos