Selon les normes belges, le Cercle possède un staff très étoffé. Frank Vercauteren, qui a conduit l'équipe au titre en D1B, est parti, avec son adjoint Vincent Euvrard. Il est remplacé par LaurentGuyot, assisté par Benoît Tavenot, David Vignes et José Jeunechamps, ainsi que par les préparateurs physiques Jean Akakpo et Kenny Lalande et l'entraîneur des gardiens, Dany Verlinden.
...

Selon les normes belges, le Cercle possède un staff très étoffé. Frank Vercauteren, qui a conduit l'équipe au titre en D1B, est parti, avec son adjoint Vincent Euvrard. Il est remplacé par LaurentGuyot, assisté par Benoît Tavenot, David Vignes et José Jeunechamps, ainsi que par les préparateurs physiques Jean Akakpo et Kenny Lalande et l'entraîneur des gardiens, Dany Verlinden. La saison passée, la première sous la tutelle de l'AS Monaco et du directeur technique français François Vitali, le Cercle a enrôlé deux douzaines de joueurs. Le promu a conservé une partie de sa base. La plupart des nouveaux venus sont très jeunes : Appin (20), Etienne (21), Nguinda (21), Irie (20), Lusamba (21), Vitinho (18), Bongiovanni (18), Ueda (23) et Omar (25). L'AS Monaco a investi dans l'encadrement pour les aider à s'épanouir. Le but est occupé, comme la saison passée, par l'ancien international espoir français Nardi (24). Le deuxième et le troisième gardien sont belges : Van Damme (24) et Vandenbussche (36). La défense centrale est expérimentée : Lambot (31), le capitaine, est important sur le terrain comme dans le vestiaire, et Taravel (31). Une fois qu'il se sera adapté, on s'attend à ce que l'international japonais Ueda (23), un défenseur axial droitier, intègre l'équipe. L'Espagnol Rodas (30), réserve, est resté. À droite, l'international gabonais Palun (29) est confronté à la concurrence du Franco-camerounais Nguinda (21) et de l'espoir brésilien Vitinho, également susceptible de jouer dans l'entrejeu. À gauche, pendant la préparation, Etienne et l'international kényan Omar (25) se sont relayés. Van Belle (31) était toujours en revalidation, suite à des problèmes de genou. Le nouvel entraîneur a procédé avec un entrejeu à quatre très variable. En général, le Kényan Omolo (28) et le Franco-Ivoirien Koné (27), deux joueurs défensifs qui ont joué à l'Antwerp, et le meneur français Mercier (28), ex-Courtrai et meilleur joueur de D1B la saison passée, occupent cette ligne. Lors du match de gala contre Monaco, ils ont été associés au gaucher Lusamba, avec lequel Guyot a travaillé quand il entraînait les U17 français. Les alternatives : l'Argentin Farias (20), les Français Appin (20) et Vincent (25) et trois jeunes Belges : Bongiovanni, issu des jeunes de l'AS Monaco (ex-Standard), Vanhoutte (19) et De Costere (20) issu de l'école du Cercle. Devant, la bonne nouvelle, c'est que l'espoir de Monaco, Cardona (20), reste un an de plus. L'avant possède de nombreux atouts : puissance, vitesse, volume, sens du but. En outre, il est capable de placer un coéquipier devant le but, comme on l'a notamment vu dans le match du titre contre le Beerschot. Une certitude. Bruno (26) et De Belder (26) ne le sont pas. Vitali vient d'annoncer qu'il enrôlerait encore deux attaquants. Tormin (21), un autre ancien poulain de Guyot, et Irie (20) sont explosifs et s'expriment mieux depuis les flancs. Le Néerlandais López (19), ex-Ajax, vient d'achever sa revalidation, après une opération au genou. Il est difficile de dire où ce Cercle se nichera car il reste des incertitudes : (1) la valeur réelle des nombreux jeunes du noyau au plus haut niveau et (2) celle des plus anciens, qui ont promu l'équipe en D1A. L'entraîneur va devoir trouver le bon équilibre entre des jeunes prometteurs qui méritent leur chance, afin de les valoriser, comme le veut le projet, et la meilleure équipe, pour obtenir le meilleur résultat possible. Guyot, qui a travaillé avec des jeunes durant l'essentiel de sa carrière d'entraîneur, a déjà annoncé que le maintien constituait sa première priorité. Dans ses matches amicaux, le Cercle a paru solide et l'AS Monaco a les moyens de renforcer l'équipe si c'est nécessaire, ce qu'on ne peut pas dire de tous les autres clubs. Le Cercle ne sera pas relégué, en tout cas.