lE coach SLAVOLJUB MUSLIN

Je suis très satisfait car mon groupe était réceptif à la nouveauté. Il écoute bien et est avide d'apprendre. Nous avons éprouvé beaucoup de plaisir ensemble, travaillé avec enthousiasme, sans négliger le moin-dre détail, sans ménager notre peine. Cette bonne mentalité a eu des effets positifs sur nos résultats. Nous avons développé un football offensif, ce que le président et les supporters ont manifestement apprécié. Nous voulions engranger 30 points au premier tour. Nous n'avons donc pas de raisons de nous plaindre. Si Lokeren atteint les 60 unités en fin de saison, on pourra parler d'une saison réussie.
...

Je suis très satisfait car mon groupe était réceptif à la nouveauté. Il écoute bien et est avide d'apprendre. Nous avons éprouvé beaucoup de plaisir ensemble, travaillé avec enthousiasme, sans négliger le moin-dre détail, sans ménager notre peine. Cette bonne mentalité a eu des effets positifs sur nos résultats. Nous avons développé un football offensif, ce que le président et les supporters ont manifestement apprécié. Nous voulions engranger 30 points au premier tour. Nous n'avons donc pas de raisons de nous plaindre. Si Lokeren atteint les 60 unités en fin de saison, on pourra parler d'une saison réussie. Nous aurions pu prendre plus de points encore. Les longues blessures de Zvonko Milojevic, Gunter Van Handenhoven, Lezou Doba et Arnar Gretarsson plus les opérations consécutives se sont vraiment produites au mauvais moment. Un entraîneur est impuissant face à des blessures au genou ou au talon. En plus, les joueurs touchés sont chevronnés, ils apportent une plus-value et leur sérénité dans les situations difficiles. J'espère qu'ils reviendront rapidement car ils peuvent constituer un facteur déterminant dans la lutte de l'équipe pour une place dans le Top 6. Lokeren est en pleine progression mais a un besoin urgent de sang frais. Un entraîneur souhaite évidemment doubler les postes mais ma sélection n'est pas assez étoffée pour cela. Ainsi, je n'ai pu octroyer de repos à Hakim Bouchouari ces dernières semaines, faute d'alternative valable. Lokeren doit chercher trois joueurs, un dans chaque ligne, qui soient immédiatement alignables et qui accroissent la concurrence. Plus personne ne doit être sûr de sa place à Lokeren. J'espère que l'équipe développera encore un football frais et offensif au second tour, tout en s'appuyant sur une solide organisation défensive. Lokeren doit tenter de mieux jouer le résultat. Je suis optimiste : ce club continuera à jouer un rôle en vue dans le championnat . lLa saison dernière, il évoluait encore en D3, mais deux jours de tests lui ont valu un contrat d'une saison, qui a été prolongé jusqu'en 2009 après trois brillantes prestations. Il allie technique, vitesse et actions imprévisibles. Davantage passeur que finisseur, il est une menace constante pour les défenses. Sous la direction de Willy Reynders, on l'avait vu ressusciter la saison dernière. Il marquait, travaillait et s'était imposé à l'avant-centre. Depuis l'arrivée de Goran Drulic, il n'est plus que l'ombre de lui-même. Il est costaud mais se distingue surtout par son désintérêt et son indifférence ! JOUEURS UTILISéS : Atte-Oudeyi Zanzan (12), Bancé (14), Bouabé (1), Bouchouari (18), Camara MBaye (12), Joao Carlos (15), De Wilde (1), De Winne (3), Deschacht X. (1), Diallo (15), Doll (12), Drulic (12), El Mouataz (1), Gretarsson (9), Jukic (13), Kristinsson (17), Lazic (14), Milojevic (4), Overmeire (9), Panandetiguiri (17), Van Handenhoven (10), Van Hoey (6), Vidarsson (15), Vukomanovic (13). BUTEURS : Atte-Oudeyi (1), Bancé (4), Bouchouari (4), Camara MBaye (1), Joao Carlos (2), Diallo (1), Drulic (4), Gretarsson (1), Jukic (3), Kristinsson (4), Van Handenhoven (1), Vidarsson (1). CARTES JAUNES : 39 CARTES ROUGES : 2 PENALTIES : 4 pour (3), 4 contre (3). CORNERS : 95 pour, 87 contre. FAUTES : 279 commises, 297 subies. FRéDéRIC VANHEULE" LOKEREN CONTINUERA À JOUER UN RôLE IMPORTANT "