Stef a quatre ans et demi.
...

Stef a quatre ans et demi. Stef comprend mais ne parle pas.Stef ne marche pas.Stef a manqué d'oxygène lors de l'accouchement de l'épouse de Kris Van de Putte et ne sera jamais semblable aux autres enfants de son âge... Un événement pareil bouleverse, démolit la vie de la plupart des parents qui y sont confrontés. Le gardien de Mons, lui, vit très sereinement le drame qui frappe son aîné: "Stef a le côté droit partiellement paralysé. Mentalement, il a le développement d'un enfant d'un an et demi ou deux ans. A l'âge où un gosse sait s'asseoir, il en était incapable et riait tout le temps. Il est en traitement dans un hôpital de jour à Saint-Nicolas: on vient le chercher chaque matin vers 8 heures et il rentre à la maison en fin d'après-midi. Là-bas, il multiplie les séances de kiné et d'ergothérapie. Nous n'avons jamais voulu nous renfermer sur nous-mêmes en prétextant le problème de Stef. Pourquoi devrions-nous rester entre nos quatre murs dès que j'ai un jour de congé? Non, nous nous baladons et nous vivons comme tous les parents. Et, surtout, nous nous accrochons à une fantastique réalité: Stef progresse de mois en mois. Il commence à marcher. Parce que sa jambe droite est quand même moins atteinte que son bras droit. Il peut le bouger, il agite aussi la main mais elle est toujours fermée comme celle d'un bébé et il ne sait rien prendre".Les Van de Putte rencontrent régulièrement, à l'hôpital de Saint-Nicolas, un autre sportif de haut niveau, le cycliste Tom Steels, qui est confronté au même drame. "La naissance de notre deuxième garçon, Borre, qui a aujourd'hui trois ans, a achevé de nous convaincre que nous devions tout faire pour vivre le plus normalement du monde", dit Kris Van de Putte. "Même si ce n'est pas toujours facile de gérer les conflits entre nos deux enfants. A une époque, le petit ne comprenait pas pourquoi son grand frère n'était pas capable de faire les mêmes choses que lui. Aujourd'hui, il le défend d'une façon incroyable et il est très fier de ses progrès. Mais Stef vit mal la supériorité physique de son petit frère. S'il le voit sauter dans un fauteuil, il fait une colère terrible, hurle et essaye de mordre Borre". Kris Van de Putte et son épouse restent persuadés que le gynécologue a commis une erreur: "Toutes les échographies étaient parfaitement normales et ma femme n'a eu aucun problème jusqu'au moment de l'accouchement. Nous avons envisagé de déposer plainte contre le gynécologue, mais on nous a fait comprendre que cela avait peu de chances d'aboutir parce qu'il n'y a pas de preuves formelles de sa culpabilité. Alors, nous avons finalement laissé tomber".