Les fans de l'équipe de Nico Vaesen vivent des temps pénibles. Depuis la montée en D1 de Birmingham City, en 2002, le club végète dans l'anonymat. Il a terminé sa première saison parmi l'élite treizième. L'année suivante, après un bon début, Birmingham a flirté avec l'Europe mais a dû se contenter de la dixième place, ne parvenant plus à gagner durant les sept dernières journées. La saison dernière a été monotone, couronnée d'une douzième place. Les propriétaires ont estimé qu'il était temps d'investir et ont permis à Steve Bruce d'embaucher des footballeurs confirmés.
...

Les fans de l'équipe de Nico Vaesen vivent des temps pénibles. Depuis la montée en D1 de Birmingham City, en 2002, le club végète dans l'anonymat. Il a terminé sa première saison parmi l'élite treizième. L'année suivante, après un bon début, Birmingham a flirté avec l'Europe mais a dû se contenter de la dixième place, ne parvenant plus à gagner durant les sept dernières journées. La saison dernière a été monotone, couronnée d'une douzième place. Les propriétaires ont estimé qu'il était temps d'investir et ont permis à Steve Bruce d'embaucher des footballeurs confirmés. Pennant, Forsell, Pandiani, Butt, Jarosik, Melchiot, Heskey, Sutton : St Andrews ne manque pas d'éléments connus mais ceux-ci n'ont pu éviter à Birmingham de se retrouver dans la zone rouge depuis novembre. La semaine dernière, un lourd revers 0-7 en Cup, face à Liverpool, s'est ajouté aux malheurs du club. Au terme de la rencontre, David Sullivan, copropriétaire, a fustigé le comportement des joueurs, qui gagnent de 30 à 45.000 euros par semaine sans prester ni même daigner se soumettre aux obligations du club. Les supporters s'en sont déjà pris au manager, qui a notamment eu un accrochage avec Nicky Butt. Les mauvaises nouvelles viennent rarement seules. Mardi, la ville a décidé de ne pas soutenir le club dans son projet de construction d'un stade. L'équipe évolue à St Andrews depuis 1960. L'arène a tout juste 26.000 places assises. Birmingham City tente maintenant d'obtenir une licence d'exploitation d'un grand casino et s'est lié pour ce faire à un groupe américain de Las Vegas, qui souhaite intégrer le nouveau casino dans un immense Birmingham Sports Village. Les propriétaires du club participeraient au coût de la construction du stade, qui comporterait 55.000 sièges et offrirait plus de possibilités commerciales au club. La ville, elle, a décidé d'encourager un parc d'expositions local qui s'oppose aux Américains pour l'obtention de la licence. FA CUP - quarts de finale. West Ham a éliminé Man. City (1-2), Liverpool a humilié Birmingham City (0-7), Chelsea a battu Newcastle 1-0. Middlesbrough a forcé un replay à Charlton (0-0). Chelsea et Liverpool s'affronteront en demi-finales, les 22 ou 23 avril. West Ham croisera le fer avec le vainqueur du replay. Chelsea et Liverpool ayant déjà joué l'un contre l'autre en Ligue des Champions, ce sera leur cinquième duel de la saison. Chelsea a gagné deux manches 4-1 et 2-0 et concédé deux nuls blancs. READING est le premier promu de la saison. Son match nul 1-1 contre Leicester assure sa montée en Premier League. C'est une première. L'équipe de Steve Coppell n'a encore jamais joué parmi l'élite. On re-trouve deux noms bien connus à Reading, qui n'a concédé que deux matches nuls cette saison : Graham Stack en John Halls, qu'Arsenal avait loués à Beveren. MICHAEL OWEN a subi une nouvelle opération au pied fracturé, cette fois pour fixer plus solidement une vis. L'avant de Newcastle espère toujours être prêt pour la fin de la saison et le Mondial. ARGENTINE. Manchester United et Chelsea arpentent le marché argentin, à la recherche de renforts. Javier Mascherano, le médian des Corinthians, doit prendre la relève de Roy Keanemais il figure aussi sur la liste de Chelsea, qui s'intéresse également à un autre joueur des Corinthians, l'avant Carlos Tevez. Le club londonien offre 75 millions pour les deux hommes. P. T'KINT