Avez-vous entendu parler de Marvin Emnes ? Ce nom nous était inconnu jusqu'il y a peu mais depuis le derby contre Feyenoord, qu'il a renversé en faveur du Sparta, cet attaquant de 19 ans a éclaté. Produit du cru, il semble enfin justifier son statut d'espoir. Le deuxième club de Rotterdam a rapidement décelé le talent d'Emnes, qui possède toutes les qualités requises pour un attaquant moderne : il est rapide, joue des deux pieds, a un tir puissant et un solide bagage technique. Un footballeur doté de telles qualités aurait dû être titulaire depuis plusieurs mois mais Emnes n'a forcé sa place que cette année. Il doit son éclosion à Foeke Booy. L'ancien attaquant de Courtrai, du Club Bruges et de Gand, entre autres, a été engagé pend...

Avez-vous entendu parler de Marvin Emnes ? Ce nom nous était inconnu jusqu'il y a peu mais depuis le derby contre Feyenoord, qu'il a renversé en faveur du Sparta, cet attaquant de 19 ans a éclaté. Produit du cru, il semble enfin justifier son statut d'espoir. Le deuxième club de Rotterdam a rapidement décelé le talent d'Emnes, qui possède toutes les qualités requises pour un attaquant moderne : il est rapide, joue des deux pieds, a un tir puissant et un solide bagage technique. Un footballeur doté de telles qualités aurait dû être titulaire depuis plusieurs mois mais Emnes n'a forcé sa place que cette année. Il doit son éclosion à Foeke Booy. L'ancien attaquant de Courtrai, du Club Bruges et de Gand, entre autres, a été engagé pendant la trêve hivernale. Il a compris au bout de quelques séances d'entraînement qu'il détenait une perle. Cependant, Booy a aussi remarqué que ce rêveur avait plus de coffre dans le vestiaire que sur le terrain, qu'il était trop introverti, trop timide. L'entraîneur a travaillé Emnes au corps. Il lui a offert sa confiance et un rôle libre. L'attaquant a trouvé le chemin du but, récompensant ainsi les efforts de l'entraîneur. Booy a d'ailleurs marqué tout le Sparta de son sceau. Le club ignore encore dans quelle partie des playoffs il sera bientôt versé mais il ne reste plus grand-chose de l'équipe molle qui a longtemps figuré en bas de classement, sous la direction de Gert Aandewiel, limogé au profit de Booy. Le Sparta développait sans doute un jeu de meilleure qualité mais il ne lui rapportait pas de points. Booy a imposé un concept clair, axé sur la lutte, la passion, le vécu, au détriment de tout le reste. Le Sparta joue le couteau entre les dents. Ce message est accroché à la porte du vestiaire, avant chaque match. Les joueurs de Booy ont vite compris le message. Outre la défaite à domicile 0-1 contre l'Excelsior, un autre club de Rotterdam, le Sparta s'est mué en ensemble difficile à contrer et à battre. La force mentale de l'équipe est impressionnante. Actuellement, le Sparta est une formation de battants qui ne baisse pas facilement les bras quand elle est menée. Au sein d'une pareille équipe, Emnes parvient enfin à faire la différence. " Il a suivi le bon chemin mais à l'image du Sparta, il peut faire encore beaucoup mieux ", avertit Booy. Le message est clair. L'ÉQUIPE NATIONALE a dû sprinter à Vienne pour s'imposer 3-4 face à l'Autriche, co-organisatrice de l'EURO. La gaffe de Joris Mathijsenet un gardien, Henk Timmer, hésitant sur les phases arrêtées, ont permis à l'Autriche de mener 3-0 mais Klaas JanHuntelaar (deux buts), Johnny Heitinga et Jan Vennegoor of Hesselink ont pu redresser la situation. Giovanni van Bronckhorst a joué son 75e match. Il ne lui manque plus que quatre sélections pour figurer dans le top dix national de tous les temps. Marco vanBasten a remporté sa 30e victoire en 45 matches à la tête de l'équipe nationale, reprise en 2004. Il égale le total de Rinus Michels, qui a cependant eu besoin de 53 matches pour atteindre ce cap. LES ESPOIRS se sont adjugé le tournoi de qualification pour l'EURO 2009 en Suède. Les tenants du titre se sont imposés 3-0, grâce à deux buts du débutant Jonathan DeGuzman et à un goal d' Ismaïl Aissati. FOPPE DE HAAN restera à la KNVB après les Jeux Olympiques. Le Frison a en poche une offre du directeur Henk Kesler. Il peut entraîner les Espoirs jusqu'au terme de l'EURO 2009. Ensuite, De Haan, qui est toujours commissaire à Heerenveen, exercera sans doute une fonction de coordination au sein de la fédération. L'AJAX a levé son option sur Jurgen Colin (27 ans, ex-RC Genk), qui ne s'y attendait pas vraiment. Le défenseur prolonge donc son séjour à Amsterdam de deux ans. L'AZ devra se chercher un autre entraîneur en prévision de la saison prochaine. Louisvan Gaal a annoncé son départ cet été, malgré un contrat valable jusqu'en 2010. FRÉDÉRIC VANHEULE