En quoi consiste votre rôle ?
...

En quoi consiste votre rôle ? J'ai commencé lors de Belgique-France. Comme les places deviennent rares, l'idée était de faire vivre la rencontre depuis le stade. Je suis passionnée par le sport depuis longtemps. J'ai vécu dans une famille où regarder les matches étaient une obligation. Je ne suis pas douée pour parler tactique, mais j'essaie d'apporter un regard différent, avec des informations décalées (défis des Diables, etc.). Pareil en radio : quand Fréderic Herpoel évoque les flancs d'Anderlecht, je n'ai rien à dire. Mais lorsque la discussion tourne autour de l'entretien des terrains synthétiques, j'interviens car il y a des questions que Monsieur et Madame Tout-le-monde se posent. J'ai aussi l'expérience d'avoir côtoyé au quotidien un sportif belge, Xavier Malisse, pendant une période. Justement, suivre Xavier Malisse vous a permis de comprendre comment fonctionnaient les coulisses du sport ? J'ai appris que chaque sport était particulier. En tennis, c'est assez bizarre car il y a beaucoup de rivalité mais, à chaque fois, ce sont les mêmes joueurs, les mêmes coaches, les mêmes copines qu'on retrouve. En football, c'est différent. A Metz, je me souviens qu'il y avait trois restaurants : tu rencontrais forcément quelqu'un de connu. Mon regard a donc évolué. Mais il y a une part de féminin qui persiste dans ma vision des choses. Par exemple, j'ai vite tendance à me mettre à la place de quelqu'un. Quand Lukaku a raté son penalty contre le Bayern Munich en finale de la Supercoupe, beaucoup de gens ont dû se dire : " Mais quel con ! " Moi, j'ai éprouvé beaucoup d'empathie pour lui rien qu'à l'idée qu'il n'en dormirait pas de la nuit. Sinon, pour ce qui est de la récolte d'informations, je lis votre magazine toutes les semaines ! Pour une partie du public, quand une chaîne utilise une femme, c'est juste pour le tape-à-l'oeil. Vous avez le sentiment de devoir en faire plus pour être crédible ? J'essaie de ne pas en tenir compte car ce genre de remarque me fait mal. J'ai reçu beaucoup de messages sur les réseaux sociaux. 98 % étaient positifs. Plusieurs personnes trouvaient que j'apportais de la fraîcheur et de la légèreté. Notre société est de moins en moins machiste mais il reste des détracteurs. Tant pis, moi je m'amuse et j'apprends plein de choses ! Vu que RTL perd les droits de diffusion des matches, continuerez-vous à travailler pour la rédaction des sports ? La question n'a pas encore été débattue. Mais je ne lâcherai pas l'affaire ! " Je lis chaque semaine Sport/Foot Magazine ! "