PHYSIQUE

Avec 1m90 pour 89 kilos, Elimane Coulibaly possède un physique de déménageur. Il s'engage sans retenue en renversant tout sur son passage. Une fois lancé, il devient quasiment inarrêtable pour les défenseurs les plus costauds. S'il pèse de tout son poids sur la défense adverse, l'explosivité ne fait pas partie de ses qualités premières. La force en duel, par contre, est son atout majeur.

TECHNIQUE

Bien qu'il soit loin d'être maladroit dans ses reprises en un temps au sol ou de volée, le Gantois ne fera jamais partie des attaquants les plus doués ! Dos au but, il se contente de remiser simplement en faisant écran avec son corps. Dès qu'il doit chercher le jeu en combinaisons courtes, il devient beaucoup plus brouillon et utilise la puissance pour s'en sortir. Ses contrôles et ses amorties manquent clairement d'élégance.

MENTAL

Pour réaliser son parcours incroyable, le Sénégalais a dû posséder une force de caractère hors du commun. Arriver au top niveau à presque 30 ans après avoir connu la galère des divisions inférieures démontre un mental très fort. Beaucoup auraient jeté l'éponge depuis belle lurette. Lui, il a remis sans cesse l'ouvrage sur le métier et à force de volonté, il a réussi à devenir titulaire d'une équipe du top 3 de notre championnat.

JEU DE TÊTE ET FRAPPE

Il possède un des meilleurs jeux de tête de notre compétition. Il adore se faire oublier au deuxième poteau pour attaquer le ballon en mouvement en y mettant tout son poids. Les meilleurs spécialistes du trafic aérien défensif éprouvent les pires difficultés à rivaliser avec lui. Sur les phases arrêtées défensives, son coach lui donne un rôle primordial dans la bagarre. Sa frappe de balle n'est pas exceptionnelle en technique pure et son pied gauche est nettement inférieur au droit.

VOLUME DE JEU ET EFFICACITÉ

Il reste le plus souvent dans une position axiale où ses qualités de pivot font merveille. Il décroche très bien mais il se débarrasse rapidement du cuir pour plonger dans le rectangle afin d'exploiter les ballons venant des flancs. Il ne rechigne pas non plus à effectuer un pressing sur les défenseurs centraux adverses. Son ratio matches-buts en D1 est plus ou moins identique à celui de Benteke, bilan remarquable pour un joueur révélé sur le tard.

PHYSIQUE

Christian Benteke est un footballeur d'1m90 très solide dans les duels. Il démontre une belle puissance dans ses appels de balle même s'il manque quelque peu de mobilité sur les premiers appuis. Il compense ce petit déficit par un engagement de tous les instants. Il est constamment en mouvement et profite d'une très bonne endurance pour un attaquant. Néanmoins, il éprouve pas mal de difficultés quand il doit se retourner rapidement dans les 16 m.

TECHNIQUE

Ses dribbles et enchaînements sont plutôt réalisés en puissance et les crochets courts ne font clairement pas partie de ses spécialités. Pour éliminer son opposant direct, il utilise son corps et ses bras de façon remarquable, ce qui lui permet de prendre le dessus sur des défenseurs très agressifs. Ses contrôles et ses amorties ont encore une grande marge de progression, surtout quand il se trouve dans des espaces réduits où la maîtrise technique fait la différence.

MENTAL

Il doit encore progresser au niveau de la remise en question et de la constance dans ses prestations. Il est en pleine bourre en ce moment et il est clair qu'il va connaître tôt ou tard une période de moindre conjoncture. C'est à ce moment-là qu'on va pouvoir se rendre compte de sa force de caractère. Son jeune âge (21 ans) joue évidemment pour lui mais il est temps de réaliser des performances de haut niveau sur la durée.

JEU DE TÊTE ET FRAPPE

Sa taille est un atout considérable dans la gestion des ballons aériens. Il s'engage sans retenue et aime se démarquer pour attaquer les ballons en course. Il est moins à l'aise dans un vrai duel dans les airs quand il est à l'arrêt au milieu d'une grappe de joueurs. Sa frappe de balle est lourde et il met tout son poids dans ses tentatives au but.

VOLUME DE JEU ET EFFICACITÉ

Il possède un volume de jeu impressionnant pour un attaquant axial susceptible de parfois se contenter de son rôle de pivot. Il éprouve toujours des difficultés à doser ses efforts, notamment parce qu'il ne rechigne pas à effectuer ses tâches en perte de balle. Il perd alors de la fraîcheur en finition. Avec près de 40 buts inscrits en un peu plus de 100 matches, son bilan est positif mais il doit maintenant devenir titulaire indiscutable.

Avec 1m90 pour 89 kilos, Elimane Coulibaly possède un physique de déménageur. Il s'engage sans retenue en renversant tout sur son passage. Une fois lancé, il devient quasiment inarrêtable pour les défenseurs les plus costauds. S'il pèse de tout son poids sur la défense adverse, l'explosivité ne fait pas partie de ses qualités premières. La force en duel, par contre, est son atout majeur. Bien qu'il soit loin d'être maladroit dans ses reprises en un temps au sol ou de volée, le Gantois ne fera jamais partie des attaquants les plus doués ! Dos au but, il se contente de remiser simplement en faisant écran avec son corps. Dès qu'il doit chercher le jeu en combinaisons courtes, il devient beaucoup plus brouillon et utilise la puissance pour s'en sortir. Ses contrôles et ses amorties manquent clairement d'élégance. Pour réaliser son parcours incroyable, le Sénégalais a dû posséder une force de caractère hors du commun. Arriver au top niveau à presque 30 ans après avoir connu la galère des divisions inférieures démontre un mental très fort. Beaucoup auraient jeté l'éponge depuis belle lurette. Lui, il a remis sans cesse l'ouvrage sur le métier et à force de volonté, il a réussi à devenir titulaire d'une équipe du top 3 de notre championnat. Il possède un des meilleurs jeux de tête de notre compétition. Il adore se faire oublier au deuxième poteau pour attaquer le ballon en mouvement en y mettant tout son poids. Les meilleurs spécialistes du trafic aérien défensif éprouvent les pires difficultés à rivaliser avec lui. Sur les phases arrêtées défensives, son coach lui donne un rôle primordial dans la bagarre. Sa frappe de balle n'est pas exceptionnelle en technique pure et son pied gauche est nettement inférieur au droit. Il reste le plus souvent dans une position axiale où ses qualités de pivot font merveille. Il décroche très bien mais il se débarrasse rapidement du cuir pour plonger dans le rectangle afin d'exploiter les ballons venant des flancs. Il ne rechigne pas non plus à effectuer un pressing sur les défenseurs centraux adverses. Son ratio matches-buts en D1 est plus ou moins identique à celui de Benteke, bilan remarquable pour un joueur révélé sur le tard. Christian Benteke est un footballeur d'1m90 très solide dans les duels. Il démontre une belle puissance dans ses appels de balle même s'il manque quelque peu de mobilité sur les premiers appuis. Il compense ce petit déficit par un engagement de tous les instants. Il est constamment en mouvement et profite d'une très bonne endurance pour un attaquant. Néanmoins, il éprouve pas mal de difficultés quand il doit se retourner rapidement dans les 16 m. Ses dribbles et enchaînements sont plutôt réalisés en puissance et les crochets courts ne font clairement pas partie de ses spécialités. Pour éliminer son opposant direct, il utilise son corps et ses bras de façon remarquable, ce qui lui permet de prendre le dessus sur des défenseurs très agressifs. Ses contrôles et ses amorties ont encore une grande marge de progression, surtout quand il se trouve dans des espaces réduits où la maîtrise technique fait la différence. Il doit encore progresser au niveau de la remise en question et de la constance dans ses prestations. Il est en pleine bourre en ce moment et il est clair qu'il va connaître tôt ou tard une période de moindre conjoncture. C'est à ce moment-là qu'on va pouvoir se rendre compte de sa force de caractère. Son jeune âge (21 ans) joue évidemment pour lui mais il est temps de réaliser des performances de haut niveau sur la durée. Sa taille est un atout considérable dans la gestion des ballons aériens. Il s'engage sans retenue et aime se démarquer pour attaquer les ballons en course. Il est moins à l'aise dans un vrai duel dans les airs quand il est à l'arrêt au milieu d'une grappe de joueurs. Sa frappe de balle est lourde et il met tout son poids dans ses tentatives au but. Il possède un volume de jeu impressionnant pour un attaquant axial susceptible de parfois se contenter de son rôle de pivot. Il éprouve toujours des difficultés à doser ses efforts, notamment parce qu'il ne rechigne pas à effectuer ses tâches en perte de balle. Il perd alors de la fraîcheur en finition. Avec près de 40 buts inscrits en un peu plus de 100 matches, son bilan est positif mais il doit maintenant devenir titulaire indiscutable.