Nationalité : Gallois
...

Nationalité : Gallois Date de naissance : 28 décembre 1988 (29) Team : M-Sport Ford Voiture : Ford Fiesta Co-pilote : Daniel Barritt (GBR) La saison dernière : 5e Nombre de rallyes (victoires) : 63 (1) Elfyn Evans était prédestiné à briller au volant d'une voiture. Son père Gwyndaf a remporté le Championnat de Grande-Bretagne de rallye au milieu des années 90, a disputé 32 manches du Championnat du monde de rallye et a repris, au terme de sa carrière, le garage Ford de son grand-père à Dolgellau, un petit village au nord-ouest du Pays de Galles. L'entreprise familiale (Gwyndaf Evans Motors) a préparé le jeune Elfyn, qui a appris à piloter dès l'âge de 8 ans. Mais le rallye était loin d'être la seule passion du jeune homme. " J'étais fou de vélo, de motocross et de trial. Je suivais, évidemment, la carrière de mon père, mais c'est surtout ma PlayStation qui m'a donné la passion du rallye. J'ai joué des heures à Colin McRae Rally ( un jeu vidéo qui porte le nom du Champion du monde écossais de 1995, ndlr). " En 2007, alors qu'il avait 19 ans, il a débuté dans une manche du Championnat du monde à Cardiff. Il n'a terminé que 42e, mais au Pays de Galles on en était déjà convaincu : Elfyn deviendra mellleur que son père. Mais il y a un hic : ce sport est trop onéreux. Les ambitions de participer au Championnat du monde doivent être reportées. La famille choisit d'emprunter une voie alternative. " Je n'étais pas très doué pour rechercher des sponsors. Nous options surtout pour des courses ou des championnats où il y avait moyen de gagner de l'argent, afin que je puisse continuer à rouler pendant toute l'année ", expliquait-il en 2010, juste après sa victoire au British Junior Rally Championship, ce qui lui a valu un contrat d'un an chez TEG Sport, un prix d'une valeur d'environ 300.000 euros. Sa deuxième tentative au championnat du monde des rallyes (2011) a été un coup dans l'eau, mais après avoir remporté le titre mondial à la WRC Academy - Junior World Rally Championship, quatre ans après Ogier - il a trouvé de l'embauche chez Malcolm Wilsons Qatar M-Sport. Irrégulier et même parfois lâché, jusqu'à ce qu'il ne triomphe l'an passé dans son pays natal au volant de sa Ford Fiesta, 17 ans très exactement après la dernière victoire d'un Britannique, le Champion du monde Richard Burns.