En prenant le départ de l'Amstel Gold Race, il n'était pas encore convaincu que les courses d'un jour étaient faites pour lui. Inlassablement, son directeur sportif, Eusebio Unzue, avait essayé de le persuader : " Quand on arrive deux fois deuxième d'un Championnat du Monde, on doit pouvoir y parvenir ".
...

En prenant le départ de l'Amstel Gold Race, il n'était pas encore convaincu que les courses d'un jour étaient faites pour lui. Inlassablement, son directeur sportif, Eusebio Unzue, avait essayé de le persuader : " Quand on arrive deux fois deuxième d'un Championnat du Monde, on doit pouvoir y parvenir ". " On ", c'est la nouvelle perle de " la génération 80 ", celle qui est en train de percer dans le monde du vélo. Une semaine plus tard, Alejandro Valverde est désormais satisfait. Et le monde du cyclisme avec lui. A 26 ans, ce natif de Murcie, fils de camionneur et passionné d'automobiles et de vitesse, a donc élargi une fois encore la gamme de ses qualités : en surclassant la concurrence sur le Mur de Huy lors de l'arrivée de la 70e édition de la Flèche Wallonne et en la jouant beaucoup plus tactique pour l'emporter au sprint, quatre jours plus tard lors de Liège-Bastogne-Liège. " Je n'ai pas couru de la même façon dans les deux courses. La Doyenne est beaucoup plus dure et plus longue ". En réalisant le doublé et en devenant le premier espagnol à triompher dans la Doyenne, il s'inscrit d'ores et déjà dans la lignée des grands champions. Seuls Ferdi Kubler (1951 et 1952), Stan Ockers (1955), Eddy Merckx (1972), Moreno Argentin (1991) et Davide Rebellin (2004) avaient réussi pareil exploit. Ils ont été rejoints par un novice en matière de classiques. Car jusqu'à présent, ce produit issu du réservoir de champions de la Kelme qui avait déjà sorti Fernando Escartin, Santiago Botero ou Oscar Sevilla, voyait plutôt son avenir dans les grands tours ou ces épreuves d'une semaine qui sillonnent les routes ibériques. En 2003, il signait son premier succès sur les routes du Tour du Pays Basque (préparation idéale pour... les classiques ardennaises, était-ce déjà un signe ?) qu'il finissait à la cinquième place. Mais, c'est à la Vuelta qu'il frappait un grand coup en échouant sur la troisième place du podium. A 23 ans à peine ! Et comme si cela ne suffisait pas, il décrochait, quelques semaines plus tard, la médaille d'argent des Championnats du Monde d'Hamilton, juste derrière son compatriote Igor Astarloa. En 2004, il répéta ses gammes. Une étape à la Vuelta (et quatrième place au général), Tour de Murcie, Tour de Burgos et un travail colossal aboutissant à la victoire d' Oscar Freire lors du Mondial de Vérone qu'il bouclait à la sixième place. Il dispose en effet d'une pointe de vitesse qui le rend quasiment infaillible. Chez les jeunes, personne n'arrivait à battre celui qui avait commencé le cyclisme à l'âge de neuf ans, que ce soit sur le plat ou en montagne. C'est à cette époque qu'on le gratifia du surnom d' El Imbatido (l'invincible). Depuis lors, sa réputation n'a pas fort changé. On qualifie le Mondial de Madrid de parcours réservé aux sprinters, il n'en a cure et finit dans la roue de Tom Boonen. On dit Lance Armstrong insatiable en montagne, il le coiffe lors de l'arrivée de Courchevel. C'était en juillet 2005. Année qu'il avait commencée au sein de l'équipe Illes Baléares-Caisse d'Epargne (car un tel talent ne pouvait pas moisir en D2), mais qu'il avait terminée sur les genoux. C'est le cas de le dire car un problème au... genou allait l'obliger à abandonner au Tour après son succès et à faire une croix sur une partie de sa fin de saison. Aujourd'hui, ses problèmes physiques sont oubliés : " Cela a mis du temps à guérir mais je ne ressens plus rien. J'ai fait beaucoup de musculation pour renforcer le muscle interne du genou ". Plus rien ne l'empêchera donc de briller au Tour 2006, son deuxième objectif de la saison. Le premier étant de bien figurer dans les classiques ardennaises. El Imbatido a rempli son contrat. Alejandro Valverde Belmonte est né le 25 avril 1980 à Las Humbreras (Murcie, ESP) Son parcours2003 Kelme-Costa Blanca (9e et 15e étapes Vuelta) 2004 Comunidad Valenciana-Kelme (3e étape Vuelta, 4e Vuelta) 2005 Illes Balears Caisse d'Epargne (10e étape Tour de France, 33e Milan-Sanremo, 13e Amstel, 34e Liège-Bastogne-Liège, 2e Chpt Monde, 20e GP Zurich, 20e Paris-Tours, 12e Giro - 22e Pro Tour)STÉPHANE VANDE VELD