Positif

Yassine est un joueur aux qualités techniques exceptionnelles. Sa vitesse d'exécution pour effectuer ses passements de jambes, ses dribbles et ses crochets est de très haut niveau. Quand il est bien inspiré, sa conduite de balle est un vrai cauchemar pour l'adversaire direct tant ses mouvements sont imprévisibles.
...

Yassine est un joueur aux qualités techniques exceptionnelles. Sa vitesse d'exécution pour effectuer ses passements de jambes, ses dribbles et ses crochets est de très haut niveau. Quand il est bien inspiré, sa conduite de balle est un vrai cauchemar pour l'adversaire direct tant ses mouvements sont imprévisibles. Sa vitesse de course fait également partie de ses grandes qualités. Avec ou sans ballon, il possède une explosivité sur les tout premiers mètres digne des joueurs les plus rapides de la planète foot. Quand il est positionné dos au but, il a une vitesse de pivotement telle qu'il laisse sur place les défenseurs les plus véloces. C'est un des joueurs les plus forts de notre compétition dans le 1 contre 1. Il adore provoquer son opposant dans la profondeur et sa qualité de dribbles ajoutée à son envie d'éliminer un voire plusieurs adversaires fait de lui un véritable déclencheur des offensives de son équipe. Il parvient par ses infiltrations et ses débordements à déstabiliser les défenses les mieux organisées. L'ancien Loup possède une technique de passes et de frappes de très bon niveau. Il s'appuie sur une grande maîtrise de tous ses gestes de l'intérieur du pied. Ses tirs enroulés sont dévastateurs aussi bien du pied droit que du gauche. Il excelle quand il est en position d'ailier et qu'il peut délivrer des centres précis et bien appuyés. Il fait partie d'une race en voie de disparition : les ailiers de débordements. Ce sont généralement des joueurs difficiles à contrer et il en est un bel exemple car il est capable d'évoluer sur les 2 flancs. De plus, il est imprévisible tant il varie naturellement son jeu. Il passe côté extérieur ou rentre dans le jeu aussi bien à gauche qu'à droite et utilise son deuxième pied sans aucune retenue. Agé de 20 ans depuis juillet, il a une marge de progression encore énorme. En faisant preuve d'écoute et en améliorant encore son temps de jeu et son efficacité, il est promis au plus bel avenir. La Gantoise est une excellente rampe de lancement et cette saison va être importante pour son avenir. Pour le porteur du ballon, c'est un vrai régal d'avoir un joueur comme lui dans son équipe. Il sollicite tout le temps le ballon et le plus souvent en mouvement et dans la profondeur. Il offre ainsi des solutions plus faciles pour le partenaire. Pour les spectateurs aussi, c'est un plaisir de venir au stade pour voir évoluer de tels magiciens du ballon. Il n'a pas que le club de Gand comme point commun avec Mbark Boussoufa. C'est le complément idéal pour un centre-avant pivot et fort de la tête comme Zlatan Ljubijankic, Non seulement il crée de l'espace pour son partenaire mais de plus, il amène beaucoup de bons ballons dans les 16 mètres. Bref, c'est un vrai donneur d'assists. C'est un grand passionné, un garçon qui adore le ballon et qui démontre sur le terrain une véritable joie de jouer.Né en 1963, Etienne Delangre joua comme défenseur au Standard de 1981 à 1992 (267m en D1 et 6b, champion en 82 et 83). Ex-chargé de cours à l'Ecole du Heysel, il coacha de la P1 à la D1 (Charleroi). Avec 2 buts inscrits en 2 saisons de D1, on ne peut pas le qualifier de buteur. C'est plus un préparateur qu'un finisseur. Il doit accentuer sa présence dans le grand rectangle où sa technique peut faire des ravages. Ses différents coaches lui demandent certainement de se positionner sur un flanc où ses qualités spécifiques s'expriment mieux. Avec son 1m75, son jeu de tête ne fait pas partie de ses grandes qualités malgré une excellente détente et un bon timing. Son rôle sur le terrain ne lui donne pas beaucoup l'occasion de disputer des duels aériens. Il préfère de loin le jeu au sol car c'est dans ce domaine qu'il excelle vraiment. Il doit bien évidemment encore progresser tactiquement. Cela passe aussi par un meilleur repositionnement défensif. Ses appels de balle manquent parfois de jugeote car il tombe dans le piège du hors-jeu quand il plonge trop tôt dans la profondeur. Avec sa vitesse, il aurait le loisir de se démarquer latéralement avant de chercher la profondeur ou utiliser l'appel-contre appel. Bien qu'il soit solide sur ses appuis, il doit encore progresser pour résister aux charges franches. Avec ses 70 kilos de muscles, c'est plus une question d'expérience et d'utilisation des ficelles du métier (notamment les bras) que de force pure. Bien que son style de jeu le pousse à évoluer par à-coups, c'est quelqu'un qui manque encore de volume de jeu. Cette manière d'évoluer fait qu'il manque de constance dans ses prestations et certainement dans certaines périodes du match. A contrario, il est capable de faire la différence à tout moment et il garde de la fraîcheur pour s'exprimer offensivement. Comme tous les grands dribbleurs, il tombe parfois dans l'excès d'individualisme. De temps en temps, il réalise aussi le dribble de trop ce qui peut poser problème pour l'attaquant qui a anticipé la passe et qui se retrouve alors placé à contretemps. C'est difficile pour un coach de le canaliser car il risque alors de lui ôter une partie de sa créativité. Son tackling est un peu maladroit bien qu'il soit très vite au sol dans les pieds de son adversaire. Même si ce n'est pas une spécificité des attaquants, il manque clairement de technique dans ce domaine. Son jeu à risque pour lui-même et pour son équipe devrait l'être encore plus pour l'adversaire. Par sa dextérité balle aux pieds, l'arbitre devrait siffler plus de coups-francs ou de penalties sur sa personne. Il a parfois tendance à vouloir éviter l'attaque de son opposant au lieu de la subir intelligemment pour obtenir un bon coup franc en faveur de son équipe.