A l'heure d'écrire ces lignes, le Super Monday n'a pas encore rendu le verdict de cette première journée de PO1 tandis qu'en PO2, on a déjà pu se rendre compte que Gand n'était pas à sa place. Les hommes de Victor Fernandez vont facilement gagner cette compétition, il n'y aura pas de suspense.
...

A l'heure d'écrire ces lignes, le Super Monday n'a pas encore rendu le verdict de cette première journée de PO1 tandis qu'en PO2, on a déjà pu se rendre compte que Gand n'était pas à sa place. Les hommes de Victor Fernandez vont facilement gagner cette compétition, il n'y aura pas de suspense. Plus tôt dans la semaine, les Diables Rouges ont fait le boulot en s'imposant sans briller face à la Macédoine. Eden Hazard a prouvé à ceux qui doutaient de lui qu'ils avaient tort. Pour moi, c'est un mini-Messi, c'est l'homme-clé de l'équipe belge. C'est lui qui a fait et qui fera la différence quand notre équipe sera en difficulté. On sent que les Diables manquent encore un peu de maturité. Les postes de latéraux laissent toujours à désirer tandis que Dries Mertens est selon moi meilleur en tant que joker. Il est vif et tonique et cartonne aux Pays-Bas mais la Eredivisie n'est quand même pas un grand championnat. J'ai bien aimé les entrées au jeu de Kevin Mirallas et Nacer Chadli qui ont plus de consistance que Mertens. J'ai trouvé Moussa Dembélé en demi-teinte et il m'a fait de la peine quand il est sorti du terrain : il était complètement gelé. Le joueur de Tottenham est d'origine africaine et je peux comprendre que la météo ne l'ait pas avantagé. Moi-même sur le bord du terrain, je n'avais jamais eu aussi froid. Le six sur six est un formidable résultat mais il faut quand même se rendre compte que le grand gagnant de la semaine écoulée, c'est la Croatie. Elle a gagné contre sa rivale serbe et est allée chercher les trois points au Pays de Galles de Gareth Bale. Il faut le faire ! C'est clairement lors du match en Croatie que tout se jouera pour la tête du groupe. Marc Wilmots dispose donc de quelques mois pour trouver son onze parfait avec, notamment, des amicaux contre des adversaires de qualité comme les Etats-Unis et la France. Il sera crucial de ne pas perdre à Zagreb car les barrages entre les deuxièmes de groupe sont une véritable loterie où les Belges pourraient tomber sur des équipes comme le Portugal ou la France. Cela dit, je discutais récemment avec Jean-Michel Larqué et Rolland Courbis et les Français nous respectent. Si on devait les jouer, ils ne feraient pas les fiers. Mardi, on a encore une fois vu que le foot peut être un vecteur positif et que les guéguerres linguistiques n'appartiennent qu'aux politiciens. La Belgique existe encore : j'ai eu des frissons durant l'hymne national et c'était beau d'entendre tout un stade, Wallons et Flamands, scander le nom d'Eden Hazard. On ressent cela également dans le discours des joueurs qui parlent de fierté nationale, de courage. Ce n'est pas le récital habituel que les joueurs servent aux journalistes lors des interviews de bord de terrain et ça fait plaisir à entendre. On tape facilement sur les footballeurs en les traitant de cons mais quand je vois un gars comme Thibaut Courtois qui est polyglotte, poli, raffiné et cultivé, c'est un vrai bonheur. Avec lui, Vincent Kompany, Thomas Vermaelen et d'autres, on a vraiment de bons mecs dans l'équipe avec un niveau intellectuel relevé et je pense que c'est important : plus les joueurs sont intelligents, mieux ils jouent. Je terminerai par une boutade suite à la démonstration du Bayern lors de ce week-end pascal : les Bavarois ont fêté dignement Hambourg avec un bon 9-2 Pâques... ?PROPOS RECUEILLIS PAR JULES MONNIER " Le Bayern contre Hambourg, c'était un 9-2 Pâques. "