Alors qu'ils n'ont pas les moyens financiers de lutter avec ceux des autres grands championnats, les principaux clubs italiens rechignent toujours à faire confiance aux jeunes. Difficile de comprendre pourquoi un attaquant comme Robert Acquafresca (21 ans) soit obligé de sillonner la province pour se mettre en évidence. International Espoir, l'avant a fait ses classes à Torino et y serait resté si le club n'avait pas fait faillite en 2005. L'Inter profita de l'aubaine pour l'enrôler et le placer deux saisons à Trévise, qu'il accompagne en D2 en 2006-2007. Grâce à son sens du but, il fait son trou (11buts) mais cela ne suffit pas pour revendiquer une place dans le noyau de l'Inter où on lui préfère même le Hondurien DavidSuazo.
...

Alors qu'ils n'ont pas les moyens financiers de lutter avec ceux des autres grands championnats, les principaux clubs italiens rechignent toujours à faire confiance aux jeunes. Difficile de comprendre pourquoi un attaquant comme Robert Acquafresca (21 ans) soit obligé de sillonner la province pour se mettre en évidence. International Espoir, l'avant a fait ses classes à Torino et y serait resté si le club n'avait pas fait faillite en 2005. L'Inter profita de l'aubaine pour l'enrôler et le placer deux saisons à Trévise, qu'il accompagne en D2 en 2006-2007. Grâce à son sens du but, il fait son trou (11buts) mais cela ne suffit pas pour revendiquer une place dans le noyau de l'Inter où on lui préfère même le Hondurien DavidSuazo. Pendant l'été 2007, Acquafresca part une saison à Cagliari qui, en échange, reçoit la moitié du matricule de l'avant. En Sardaigne, l'avant empile à nouveau 11 buts mais affiche surtout de gros progrès au niveau de son jeu dans le grand rectangle et dans les duels aériens. Pendant l'été 2008, l'Inter donne l'impression de croire enfin en lui en rachetant la moitié de sa copropriété (5 millions) mais le prête à nouveau à... Cagliari. La saison dernière, Acquafresca, qui a marqué 14 buts dont celui de la victoire contre l'Inter, a encore amélioré son jeu collectif et affiné sa frappe sans que cela n'incite l'Inter à le rapatrier. Au contraire, le club milanais l'a considéré comme monnaie d'échange d'une valeur de 15 millions dans le cadre des transferts de DiegoMilito (22 millions) et ThiagoMotta (18), les deux joueurs de Genoa. Il n'aura pas fallu longtemps pour savoir qu'Acquafresca ne porterait pas les couleurs du club génois. " A peine les négociations commencées, j'ai compris que le président EnricoPreziosi estimait logique que l'on accorde la priorité aux nouveaux venus et plus âgés HernanCrespo et SergioFloccari. Alors, de commun accord, nous avons décidé que j'allais retourner une fois de plus dans la grande valse des prêts et des copropriétés. A mon âge, si tu restes à l'arrêt, tu risques de compromettre toute ta carrière. " Voilà pourquoi, Acquafresca a refusé d'aller à la Juventus avant de donner sa parole aux dirigeants de l'Atalanta et de rejeter les propositions de la Lazio, Naples, Parme et Fulham. De nombreux observateurs pensent qu'en passant d'un club à l'autre, les jeunes talents italiens risquent de vieillir de manière précoce. " Malheureusement, c'est ainsi. C'est ça la tendance en Italie. En Espagne, Barcelone a remporté la Champions League avec plusieurs joueurs de son vivier. Autre monde, autre mentalité. "JEAN-FRANÇOIS GILLET, le gardien de Bari, ne travaillera pas avec AntonioConte la saison prochaine. Trois semaines à peine après avoir prolongé son contrat qui lui garantissait un salaire de 850.000 euros plus des primes éventuelles jusqu'à 150.000 euros, le coach a décidé de démissionner. La raison : il était en désaccord avec la politique des transferts du club qui n'avait pas levé l'option sur l'attaquant vedette Paulo Vitor Barreto, prêté par l'Udinese et avait laissé partir le médian StefanoGuberti (24 ans, libre) à l'AS Rome. L'équipe sera confiée à Gianpiero Ventura. REPRISE : l'AS Rome a été la première à reprendre les entraînements ce lundi dans son centre de Trigoria en attendant de partir en stage à Riscone di Brunico dans les Dolomites. Naples, Genoa et Palerme effectueront leur préparation en Autriche tandis que l'Inter et Milan se rendront aux Etats-Unis. MORGAN DE SANCTIS (32 ans) rentre en Italie. Après deux saisons à l'étranger -à Séville (8 matches) et à Galatasaray (31) - il défendra les buts de Naples, qui a versé 1,7 million au club espagnol. PAOLO DECEGLIE, le médian de la Juventus, s'est occasionné une torsion de la cheville avec l'équipe nationale Espoirs. Retour prévu dans deux semaines. GIUSEPPE BELLUSCI, le jeune (19 ans) et prometteur défenseur d'Ascoli, a signé un bail de quatre ans avec Catane. Grâce aux deux millions empochés, le club des Marches va pouvoir payer trois mois d'arriérés de salaires et ainsi s'inscrire au championnat de D2. La direction du club sicilien a en outre annoncé l'engagement jusqu'en 2013 de MarianoAndujar (25 ans), un gardien de l'Estudiantes (Argentine). GENNARO GATTUSO, le médian de Milan sous contrat jusqu'en 2011, a déjà accepté une prolongation de deux ans avec une diminution de salaire de 10 % soit 450.000 au lieu de 500.000. Et dire qu'avant cela, les supporters estimaient qu'il devait être le nouveau capitaine... GENOA a levé les options sur le défenseur Domenico Criscito et le milieu BoskoJankovic, qui appartenaient respectivement à la Juventus et à Palerme. NICOLAS RIBAUDO