Stéphane Pauwels a participé à la création d'une bande dessinée, Football dans l'ombre des étoiles, en compagnie de Michel Dufranne, scénariste. La sortie du tome 1 est prévue fin janvier en Belgique et en France.
...

Stéphane Pauwels a participé à la création d'une bande dessinée, Football dans l'ombre des étoiles, en compagnie de Michel Dufranne, scénariste. La sortie du tome 1 est prévue fin janvier en Belgique et en France. Michel Dufranne : Mon but était de créer une bande dessinée sur le monde du foot, sans verser dans les sujets clichés traditionnels : les blondes et le foot, les blagues de tonton machin,... Je voulais m'interroger sur ce que j'appelle la face cachée : tous ces gars qui jouent dans des divisions inférieures, à qui on a fait miroiter des carrières mirobolantes et dont on finit par ne plus parler. Problème : je ne suis pas issu du milieu. Je cherchais un appui et, grâce à mes contacts à la RTBF, où je suis chroniqueur pour l'émission Mille-feuilles, j'ai appelé Pauwels. Il a directement accroché. L'histoire croisée de trois footballeurs. Le premier s'appelle Ortiz et vit en Argentine. C'est l'occasion d'évoquer cette filière particulière, avec les questions des doubles ou triples passeports,... Le dessinateur, Ignacio, est Argentin. Ça aide. Le second, Vukic, est issue de Bosnie. Je travaille beaucoup avec les pays de l'Est et je connais bien certaines matières sensibles (dessous de table, etc.). Le troisième est François. C'est un gars de chez nous qui a tout pour réussir. Il va finir par péter les plombs à cause de la pression familiale et sociale. Pauwels s'est concentré sur cette partie. Et pourtant, le scénario a été élaboré bien avant. J'ai été marqué par des épisodes similaires et je me suis toujours posé cette question : comment des mecs entre 18 et 34 ans, au cerveau normalement constitué, sont-ils capables de comportements aussi " délirants " ? Est-ce dû à la pression, à des consignes d'entraîneurs ? La BD démarre avec cet épisode et va relater sous forme de flash-back le destin de ces trois hommes. Pas du tout. L'un d'eux m'a dit : Penses-tu que les amateurs de foot savent lire ? Un autre nous imposait un projet plus intello, avec des planches en noir et blanc. Moi, je voulais que cela soit de la BD populaire, pas un roman graphique. Nous avons trouvé notre bonheur chez Soleil Productions, dont l'un des propriétaires est Mourad Boudjellal, le propriétaire du club de rugby de Toulon. PAR SIMON BARZYCZAK