Les clubs de l'élite trouvent désormais des produits frais, et pas chers, sur les étals de D2. Le regretté Jean-Paul Spaute savait trier ses salades et, plus tard, c'est à l'étage -1 du football belge (OHL) que François Sterchele a pris son envol. En décembre dernier, Anderlecht a acheté Dalibor Veselinovic pour un prix d'amis et le Standard a récemment attiré Guy Dufour (24 ans), le médian gauche de Lommel.
...

Les clubs de l'élite trouvent désormais des produits frais, et pas chers, sur les étals de D2. Le regretté Jean-Paul Spaute savait trier ses salades et, plus tard, c'est à l'étage -1 du football belge (OHL) que François Sterchele a pris son envol. En décembre dernier, Anderlecht a acheté Dalibor Veselinovic pour un prix d'amis et le Standard a récemment attiré Guy Dufour (24 ans), le médian gauche de Lommel. Malins, les Liégeois l'ont scouté à neuf reprises avant de lui proposer un contrat de deux ans avec une option pour deux championnats supplémentaires. De plus, le joueur arrive en fin de contrat (transfert gratuit) et a logiquement tiré profit de sa liberté de choisir un nouvel employeur. Le Beerschot était très intéressé par ce médian offensif mais n'a pas fait le poids... Dufour sait que le plus gros défi de sa carrière l'attend à Sclessin : " Pour moi, c'est un rêve d'enfance qui se réalise car j'ai toujours été un supporter des Rouches. C'est un énorme pas en avant ". Banal mais tellement vrai... Il poursuit dans la même veine : " Je sais que la D1 est un autre monde. La concurrence sera forcément de qualité, notamment sur la gauche mais j'espère obtenir et saisir ma chance. Je garde les pieds sur terre. Je ne réussirai qu'à deux conditions : rester réaliste et, c'est décisif, beaucoup travailler. "Pas le genre de gars qui va poser des problèmes, apparemment ! C'est aussi l'avis de Franky Van Der Elst, le T1 de Dufour à Lommel, son premier club belge. Originaire de Mol, le Limbourgeois a évolué en équipes de jeunes au PSV Eindhoven. Il n'y a pas obtenu une chance en équipe A avant de se retrouver en D2 néerlandaise : deux ans à Volendam et une saison au FC Eindhoven. Les trois championnats livrés avec Lommel constituent-t-ils un bagage suffisant pour marcher à Sclessin ? " Personne ne peut répondre à sa place ", explique Michel De Wolf, le coach miracle du FC Brussels. " Avant d'affronter Lommel en championnat, les rapports de nos espions ont révélé que ce garçon pouvait évoluer à trois places : couloir gauche, médian axial et même back. Il est susceptible d'assumer pas mal de missions sur la gauche, que ce soit en 4-3-3, 4-4-2 ou 4-3-2-1 et c'est un atout. Dufour rentre facilement dans le jeu. La D2 est un laboratoire intéressant où l'accent est mis sur l'engagement. Physiquement, cela devrait aller pour lui mais il y a tout le reste : technique, vitesse d'exécution... " Michel Wintacq (ex-T1 de Boussu-Dour) partage l'avis de De Wolf et a noté les 9 buts et 16 assists de Dufour avant le Tour final de D2 : " Ce sont des statistiques intéressantes mais il devra d'abord se contenter d'un statut de doublure. Il y a du monde à gauche avec Sébastien Pocognoli ou un monstre de présence comme Jelle Van Damme. Et Lommel n'est pas comparable au Standard de cette fin de saison. Comment gérera-t-il des paramètres qu'il ne connaît pas : concurrence, stress, exigences de 25.000 spectateurs ? Le Standard a un programme chargé et il devra dépanner : ce sera à lui de saisir sa chance. Même si je suis un peu sceptique à son propos, c'est un Limbourgeois et cela signifie quelque chose. Ces footballeurs-là sont humbles et bosseurs ; j'y vois un signe d'intelligence qui peut être rentable pour lui. Il faudra être patient et pis attention : Dufour n'est pas Defour. Ils ne jouent pas du tout à la même place. Steven est plus axial et défensif. C'est une erreur de les comparer. " Le mentor d'Eupen, Danny Ost, exprime les mêmes remarques et réticences que Wintacq : " C'est un transfert qui m'a un peu surpris. Mais cela ne veut rien dire : Dufour fera peut-être son trou en D1. Il a 24 ans et, pour lui, c'est le moment de tenter sa chance à ce niveau-là. Le Standard et Anderlecht, notamment, se penchent sur la D2, c'est la preuve qu'on peut y trouver du bon matériel. Si la D2 était un peu plus médiatisée, les découvertes seraient encore plus nombreuses et intéressantes. " De Wolf demande de la patience pour Dufour : " A mon avis, il aura besoin d'une saison pour trouver ses marques. Comme Ost, je pense que la D2 est un réservoir intéressant. J'ai des noms dans mes carnets mais je les garde pour moi. Et il y en a aussi au Brussels. Après tout, Twente a été chercher Nacer Chadli en D2 hollandaise. Les grands clubs belges doivent exploiter cette division : repérer des jeunes, y placer leurs promesses pour qu'elles obtiennent du temps de jeu, offrir des contrats à des joueurs tout en leur laissant le temps de mûrir dans leur club d'origine. Dufour a eu un parcours plus compliqué mais il a quand même été formé au PSV Eindhoven et ce n'est pas rien. D'autres se seraient découragés mais il a su faire la part des choses, se remotiver et repartir du bon pied en D2, que ce soit aux Pays-Bas ou en Belgique : ce gars a du mental. " PAR PIERRE BILIC - PHOTO: REPORTERS" Même si je suis un peu sceptique, c'est un Limbourgeois. Ces footballeurs-là sont humbles, bosseurs et intelligents "(Michel Wintacq)