Le Standard a pris la tête de la D1 après avoir dominé le peloton des inquiétudes et des départs. La presse l'a souligné à suffisance, en reflétant des avis et des témoignages allant dans ce sens. Au fil des récents événements, on a découvert un patron qui, à défaut d'avoir leurs connaissances sportives, loin de là, est capable de prendre des décisions brutales à la Roger Petit et Lucien D'Onofrio. Ce dernier a viré autrefois Guy Hellers, Frédéric Pierre ou Dimitri De Condé parce qu'ils avaient critiqué Tomislav Ivic. Quand D'Onofrio ou Petit entraient dans le vestiaire, on n'entendaIt pas une mouche voler.
...

Le Standard a pris la tête de la D1 après avoir dominé le peloton des inquiétudes et des départs. La presse l'a souligné à suffisance, en reflétant des avis et des témoignages allant dans ce sens. Au fil des récents événements, on a découvert un patron qui, à défaut d'avoir leurs connaissances sportives, loin de là, est capable de prendre des décisions brutales à la Roger Petit et Lucien D'Onofrio. Ce dernier a viré autrefois Guy Hellers, Frédéric Pierre ou Dimitri De Condé parce qu'ils avaient critiqué Tomislav Ivic. Quand D'Onofrio ou Petit entraient dans le vestiaire, on n'entendaIt pas une mouche voler. Roland Duchâtelet est un brillant universitaire et un homme d'affaires de format mondial. Il dirige ses clubs comme ses autres business. Il a l'habitude de gérer les cadres qu'on paye bien avant de les saquer sur un claquement de doigts. C'est le cas de Jean-François de Sart qui symbolisait la politique des jeunes à Sclessin. Son départ interpelle. Il avait été progressivement écarté des hautes sphères, Duchâtelet prenant les grandes décisions seul ou avec les conseils de Dudu Dahan. L'agent israélien se " sert " de plus en plus visiblement dans les rangs de jeunes de l' Académie Robert-Louis Dreyfus. Pour les jeunes qui veulent percer, il est intéressant de faire partie de la galaxie Dahan. C'est le cas de Tortol Lumanza et de Samy Mmaee qui, au-delà de leurs qualités, ont compris l'importance de Dahan, l'ami de Guy Luzon. Corentin Fiore éprouvera-t-il plus de peine à s'imposer au Standard ? Le talentueux poulain de l'agent de joueurs Neko Petrovic avait refusé un prêt à Tubize et ne céda pas. Petrovic est indésirable à Sclessin mais Fiore ne l''a pas renié. En attendant, Petrovic n'a pas l'oreille de Luzon et c'est Maee qui est monté au jeu en fin de match contre Charleroi. Dahan est assis sur un trésor : les jeunes du Standard. Le départ de Jean-François De Sart doit lui convenir. Julien De Sart n'avait pas eu besoin des conseils de Dahan pour faire son trou et même signer un bon contrat. Il a longtemps été question d'une prolongation d'accord pour le père De Sart. Même si Dahan se frotte les mains, y a-t-il d'autres raisons pour expliquer le départ de JFDS ? Impossible de noter l'avis des parties concernées. Après avoir été très généreux la saison passée, avec des contrats par joueur dignes de ceux d'Anderlecht (1.500.000 euros bruts par an), Duchâtelet réduirait cette fois la voilure financière. Son ambition est de rejoindre la Premier League et ses formidables revenus avec Charlton.. Pour y arriver et s'y maintenir, ce qui serait excellent pour tous ses clubs, il aura besoin de fonds obtenus surtout via la vente des jeunes étoiles liégeoises. Peut-on faire mieux en resserrant les boulons de la gestion financière ? Petit achetait des lacets en boule pour épargner quatre sous et payer ses vedettes. En D1, les directeurs techniques du niveau de Jean-François De Sart gagnent 25.000 euros bruts par mois. A un moment, dit-on, on lui a proposé de s'occuper de tous les clubs de la galaxie Duchâtelet avec une augmentation à la clef.. Et selon certaines sources, c'était en bonne voie de réalisation à un problème de dernière minute près : ce type de contrat est réservé à des indépendants, sans indemnités de rupture. Comme il y avait une hésitation dans le chef de De Sart, qui entendait probablement consulter ses avocats, le contact a été rompu. JFDS n'est pas remplacé au Standard et d'autres employés s'attendent à devoir revoir leurs salaires à la baisse ou à partir. En attendant, après la signature de Tony Watt, d'autres noms de renforts circulent : Nicolas Anelka, Habib Habibou (il devra quitter Mogi Bayat, indésirable au Standard, pour boucler ce dossier), Hamdi Harbaoui qui était en contacts avancés au Qatar. Sont-ils nécessaires quand on note la richesse de la formation liégeoise, le dada et le bâton de maréchal de JFDS, finalement snobé comme ce fut le cas après les JO de Pékin où il donna un fameux élan aux futurs Diables Rouges du Brésil.