Ce n'est pas le Borussia Dortmund mais le Bayern qui va bientôt être sacré champion d'Allemagne. Pour la septième fois d'affilée. On ne l'aurait pas imaginé fin décembre, quand le jeu du Borussia réchauffait les coeurs. Au second tour, il n'a plus gagné d'affiche. Son avance sur le Bayern, qui s'élevait à neuf unités, un moment donné, a fondu comme neige au soleil.
...

Ce n'est pas le Borussia Dortmund mais le Bayern qui va bientôt être sacré champion d'Allemagne. Pour la septième fois d'affilée. On ne l'aurait pas imaginé fin décembre, quand le jeu du Borussia réchauffait les coeurs. Au second tour, il n'a plus gagné d'affiche. Son avance sur le Bayern, qui s'élevait à neuf unités, un moment donné, a fondu comme neige au soleil. A l'issue du derby perdu contre Schalke 04, il y a dix jours, Lucien Favre, l'entraîneur de Dortmund, a abandonné tout espoir de titre. Durant ce match, le capitaine du Borussia, Marco Reus, a été exclu et suspendu pour deux matches. Mais son absence n'explique pas tout : dans les matches au sommet, Dortmund manque de rythme et de finesse. Axel Witsel, très fort au premier tour, n'y a rien changé et maintenant, il accompagne son équipe dans son déclin. On reproche notamment des erreurs tactiques à Lucien Favre, surtout lors du match perdu 5-0 au Bayern il y a quelques semaines. Le Borussia a alors joué la peur au ventre et sa piètre prestation le poursuit. Pas de fantaisie, pas de conviction, trop peu de maturité, trop d'instabilité : le Borussia s'est heurté à ses limites. Le club de la Ruhr n'en veut pas moins poursuivre sa progression et s'arme en prévision de la saison prochaine. Il a un accord avec Thorgan Hazard mais n'a pas l'intention de verser plus de 25 millions alors que le Borussia Mönchengladbach en réclame 40. Le Borussia veut surtout rendre du souffle à son flanc gauche et à côté d'Hazard, il convoite aussi Nico Schulz, l'arrière gauche d'Hoffenheim. Le quadruple international coûte trente millions. Le Borussia s'intéresse également à Filipe Luis, en fin de contrat à l'Atletico Madrid. L'été dernier, le Borussia Dortmund a investi 75 millions dans sept nouveaux footballeurs. Il ne veut plus débourser pareille somme mais y parviendra-t-il ? Et Lucien Favre, sous contrat pour une saison encore, restera-t-il ? La question est l'objet d'un vif débat.