E milio Ferrera est reconnu pour son approche très professionnelle, sa méthode de travail soignée et méticuleuse des entraînements. On en dit le plus grand bien au niveau tactique. Il avait obtenu Nordin Jbari qu'il estimait la pièce manquante en ce début de saison. La campagne de préparation s'était très bien déroulée. Tant d'éléments qui auraient dû assurer aux Loups une saison tranquille. Et pourtant en football rien n'est jamais sû...

E milio Ferrera est reconnu pour son approche très professionnelle, sa méthode de travail soignée et méticuleuse des entraînements. On en dit le plus grand bien au niveau tactique. Il avait obtenu Nordin Jbari qu'il estimait la pièce manquante en ce début de saison. La campagne de préparation s'était très bien déroulée. Tant d'éléments qui auraient dû assurer aux Loups une saison tranquille. Et pourtant en football rien n'est jamais sûr, ni gagné d'avance, la preuve... Il y a beaucoup de paramètres a maîtriser et cela n'est guère évident dans les sois disant petits clubs et cela, Emilio devait le savoir vu sa récente expérience au Brussels. Le risque de s'engouffrer dans une spirale dont on ne voit jamais la fin était présent et la réaction de la direction ne s'est pas fait attendre après la défaite face au Brussels. Filippo Gaone sait où il va et où il veut aller avec son club. Le navire a parfois tangué mais jamais autant que maintenant. Si l'on passe en revue les dernières saisons, on peut affirmer et constater qu'il y a eu énormément de satisfactions et très peu de désillusions. Le principal mérite est la gestion tant au niveau humain, sportif que financier de tous les hommes aux ordres du président. Il a son style et sa manière parfois un peu particulière mais ça semble efficace. C'est astucieux de se séparer de Ferrera en laissant Frédéric Tilmant reprendre les choses en main, du moins dans un premier temps. Qui connaît mieux la maison que Fred ? Parfait adjoint d' Albert Cartier, cet ancien joueur emblématique du club et représentatif de toute une région peut savoir ce dont ont besoin les joueurs du noyau et surtout comment tourner la page Ferrera le plus vite possible. Le public aussi était à bout et voulait du changement. A La Louvière on apprécie des joueurs qui mouillent leurs maillots, qui ont cette rage de vaincre, cette envie et aussi la capacité sur une rencontre de créer l'exploit face à un des grands du championnat. Il faut retrouver cette identité le plus vite possible pour assurer un maintien en D1 sans trop de complications. Il y a du pain sur la planche mais il reste beaucoup de temps pour repartir du bon pied. Nous ne sommes pas encore au tiers du championnat. La balle est à prendre au bond et l'occasion est belle pour démontrer à tout le monde de quel bois on se chauffe dans la région du Centre. Johan Walem