Après la défaite douloureuse 3-1 au VVV Venlo, le staff technique de Heerenveen a discuté avec la sélection quant à la position de l'entraîneur principal Jan de Jonge. Le résultat ? Celui qui avait pris le relais de Trond Sollied début septembre a été prié de retourner entraîner les jeunes. Son bilan est plutôt maigre : en 16 duels, les Frisons n'en ont remporté que 5, avec pour le reste 1 nul et 10 défaites. Et comme Heerenveen ne se trouvait qu'à 2 points de la zone de relégation la semaine passée, la direction a décidé d'agir. " J'ai tout fait pour nous sortir du trou sportif ", dit De Jonge. " Mais rien n'a fonctionné. C'est pourquoi j'ai remis mon sort entre les mains de la direction. " ...

Après la défaite douloureuse 3-1 au VVV Venlo, le staff technique de Heerenveen a discuté avec la sélection quant à la position de l'entraîneur principal Jan de Jonge. Le résultat ? Celui qui avait pris le relais de Trond Sollied début septembre a été prié de retourner entraîner les jeunes. Son bilan est plutôt maigre : en 16 duels, les Frisons n'en ont remporté que 5, avec pour le reste 1 nul et 10 défaites. Et comme Heerenveen ne se trouvait qu'à 2 points de la zone de relégation la semaine passée, la direction a décidé d'agir. " J'ai tout fait pour nous sortir du trou sportif ", dit De Jonge. " Mais rien n'a fonctionné. C'est pourquoi j'ai remis mon sort entre les mains de la direction. " Une décision difficile pour le directeur général du club du nord des Pays-Bas, Yme Kuiper, qui à la mi-décembre avait encore confirmé sa confiance envers l'ex-responsable de la formation. De plus, Heerenveen était jusque-là toujours catalogué comme un club très calme où les entraîneurs bénéficient du temps nécessaire pour faire leur travail. Mais avec trois coaches en une saison, le club déroge à cette tradition. Dans l'histoire du club, cela s'est déjà produit une fois lors de la saison 1979-80, après le départ de Jan Teunissen et l'arrivée de Henk van Brussel, Hylke Kerkstra assura un intérim sportif de courte durée. Kuiper a donc dû assumer la lourde tâche de désigner rapidement un nouvel entraîneur. Sef Vergoossen a dit qu'il n'avait pas le temps. Et Foppe de Haan, un monument du club actif à Ajax Cape Town, a également refusé. Finalement, c'est Jan Everse qui s'est montré disposé à sortir Heerenveen de la zone dangereuse. Après son départ du FC Zwolle en octobre, il entraînait un club de division inférieure du championnat du samedi, le RVVH. Everse était déjà sur le banc contre le FC Utrecht et a vu son club l'emporter 2-0. " Notre équipe doit au plus vite se rassurer et se retrouver en position plus favorable au classement ", a asséné Kuiper. " Le classement ne ment pas. Dans cette situation il est illusoire d'évoquer le football européen. Nous devons nous inspirer de ce que le FC Groningue a fait : il a réussi à naviguer rapidement en eaux calmes. Cela doit être notre objectif. " IBRAHIM MAAROUFI (21 ans), un médian ayant la double nationalité belgo-marocaine, a bénéficié d'un transfert libre du club suisse de Bellinzona vers le MVV Maastricht. TRANSFERTS. A présent que le mercato est terminé, un petit bilan : il y a eu 95 mouvements de joueurs cet hiver, contre 113 en 2008 et 153 en 2009. WILLEM II a cassé de commun accord le contrat de son attaquant suédois George Mourad, qui n'a commencé que 14 matches comme titulaire en deux ans. MARCEL VAN DEN BUNDER, qui a récemment donné sa démission comme directeur commercial du PSV, occupera la même fonction au Roda JC, où Harm van Veldhoven sera encore l'entraîneur la saison prochaine. La commission de discipline de la fédération a infligé une suspension de 4 journées à l'entraîneur adjoint René Trost (ex-Lierse). MITCHELL SCHET (22 ans), un attaquant prêté par Feyenoord jusqu'à la fin de la saison à l'Excelsior, est revenu au bercail. Il doit remplacer Andwelé Slory parti à West Bromwich Albion. AU PSV, les négociations autour de la prolongation du médian Ibrahim Afellay (23 ans) ont été postposées. L'international (19 sélections) est sous contrat jusqu'en 2011 à Eindhoven. L'ancien président Harry van Raaij n'occupe plus aucune fonction officielle. Il a des vues complètement opposées à celle du commissaire-président Frits Schuitema et a dès lors décidé de sortir du comité de direction. L'AZ a un nouveau sponsor maillot, trois mois après la faillite de la banque DSB. Il s'agit de Buko, une société active dans les services. FRéDéRIC VANHEULE