Comme rapporté précédemment dans nos colonnes, Franck De Bleeckere n'est pas le seul Belge à avoir vécu la Coupe du Monde de l'intérieur. Nicolas Cornu, attaché de presse de l'Union belge, a travaillé pour la sélection ivoirienne durant toute la durée du premier tour. Il revient pour nous sur son expérience au sein des Eléphants et raconte l'étonnant coup de fil reçu par Romelu Lukaku de son idole Didier Drogba.
...

Comme rapporté précédemment dans nos colonnes, Franck De Bleeckere n'est pas le seul Belge à avoir vécu la Coupe du Monde de l'intérieur. Nicolas Cornu, attaché de presse de l'Union belge, a travaillé pour la sélection ivoirienne durant toute la durée du premier tour. Il revient pour nous sur son expérience au sein des Eléphants et raconte l'étonnant coup de fil reçu par Romelu Lukaku de son idole Didier Drogba. " Il y a quatre ans, j'étais régulièrement en contact avec un des responsables de la presse de la FIFA, Nicolas Maingot, aujourd'hui devenu directeur de la communication de la fédération internationale. A l'approche de la Coupe du Monde, il me demanda si je ne voulais pas aider un pays. Au cours du tournoi, j'ai surtout fait des traductions car les joueurs et le coach de Côte d'Ivoire ne parlaient que le français. L'attaché de presse ivoirien s'occupait des journalistes de son pays tandis que je prenais la presse internationale en charge. " Sur les stars du noyau ivoirien, Cornu précise : " Sven Göran Eriksson était renfermé vis-à-vis de ses joueurs. Il était très professionnel mais assez souple. Il voulait qu'ils soient sérieux à l'entraînement ou en match et respectent tout le monde mais à l'hôtel, ils étaient très libres. Henri Michel n'avait pas agi différemment voici quatre ans. Quant à Drogba, il dominait tout : à chaque conférence de presse, même si les journalistes avaient devant eux Aruna Dindane ou Gervinho, les questions avaient trait à la situation de l'attaquant de Chelsea. Eriksson a joué là-dessus, il a consciemment entretenu le brouillard qui planait au-dessus de la forme de son attaquant. J'ai beaucoup parlé avec le chirurgien, c'était une situation inhabituelle. Il aurait été normal qu'il ne joue plus pendant trois mois mais il a tout de même disputé près de deux matches et demi. Mais Drogba fut très bien encadré par ce chirurgien. C'était son médecin personnel : il ne travaillait que pour lui et était payé par lui. Le fait qu'il ait pu jouer tient du miracle. Lors de la réunion de préparation précédant le match contre le Portugal, le médecin portugais estimait que le plâtre était trop dur et trop dangereux pour les autres joueurs. La FIFA a pourtant donné son accord, même si Drogba n'a joué avec cette protection que face au Portugal car il faisait beaucoup trop chaud. Face au Brésil et à la Corée du Nord, il portait un simple tape. Et puis j'ai aussi demandé à Drogba s'il connaissait Romelu Lukaku : -Oui, Je lui ai même déjà téléphoné, m'a-t-il répondu. C'est Vincent Kompany qui m'a donné son numéro. Je lui ai dit qu'il devait signer à Chelsea ! "l par peter t'kintC'est Kompany qui a filé le numéro de Rom à l'attaquant de Chelsea !