FrankRijkaard est entré dans l'histoire : il est devenu le premier entraîneur à triompher à deux reprises au stade SantiagoBernabeu avec le FC Barcelone. Le précédent succès datait de 2003-2004 : 1-2. Par la même occasion, l'équipe catalane est aussi devenue celle qui s'est imposée le plus souvent sur la pelouse des Merengues : 14 fois. Bilbao, lui, y est parvenu 13 fois.
...

FrankRijkaard est entré dans l'histoire : il est devenu le premier entraîneur à triompher à deux reprises au stade SantiagoBernabeu avec le FC Barcelone. Le précédent succès datait de 2003-2004 : 1-2. Par la même occasion, l'équipe catalane est aussi devenue celle qui s'est imposée le plus souvent sur la pelouse des Merengues : 14 fois. Bilbao, lui, y est parvenu 13 fois. La rencontre de samedi a tourné à la démonstration pour le FC Barcelone. Au point que les supporters madrilènes ont applaudi le Barça. " Ces applaudissements à l'adresse de l'adversaire m'ont fait mal ", reconnaît Guti. 0-3 : l'ouverture du score par SamuelEto'o, l'ennemi public madrilène depuis ses paroles malheureuses lors de la célébration du titre barcelonais la saison dernière, puis un doublé de Ronaldinho, probable futur Ballond'Or. Au coup de sifflet final, c'était l'heure de demander pardon. Eto'o, d'abord : " Encore une fois, je m'excuse auprès des supporters madrilènes pour les paroles prononcées dans l'euphorie du titre. Ce n'est pas ma faute si je ne joue plus au Real Madrid ". PabloGarcia, ensuite : " Pardon aux supporters pour la prestation affligeante que nous avons livrée. J'ai connu une semaine difficile, avec un long voyage, l'élimination de l'Uruguay et maintenant ce 0-3 ". Cicinho, transféré du FC São Paulo et qui jouera à partir de 2006 pour le Real Madrid où il a signé un contrat de cinq ans, s'est subitement découvert un ancêtre italien dont il prendra la nationalité. A l'image de Ronaldo, il n'occupera donc pas une place de joueur extra-communautaire dans l'effectif. Coupe de Catalogne : le FC Barcelone et l'Espanyol disputeront la finale. Ce n'est évidemment pas une surprise, puisque ce sont les deux seules équipes catalanes qui évoluent en D1. En demi-finales, les Blaugranas ont éliminé le Nastic 6-0 et l'Espanyol Lleida 4-1. BUTEURS : 1. Eto'o (Barcelone) 11 buts ; 2. Ronaldinhho (Barcelone) 9 buts ; 3. Villa (Valence) 7 27/11 Zaragoza - FC Sevilla, Valencia - Celta, Sociedad - Real Madrid, Osasuna - Alavés, Mallorca - Bilbao, Getafe - Málaga, La Coruña - Villarreal, Betis - Cádiz, Barcelona - Santander, Atlético Madrid - Espanyol D. Devos