Positif

Il utilise son physique de déménageur pour peser sur les défenses adverses. Il ne rechigne jamais à aller au combat. C'est un poison pour n'importe quel défenseur tant sa présence athlétique est exceptionnelle. En tant qu'ancien défenseur, il est très fort dans les duels d'homme à homme où son gabarit fait merveille.
...

Il utilise son physique de déménageur pour peser sur les défenses adverses. Il ne rechigne jamais à aller au combat. C'est un poison pour n'importe quel défenseur tant sa présence athlétique est exceptionnelle. En tant qu'ancien défenseur, il est très fort dans les duels d'homme à homme où son gabarit fait merveille. Le jeu de tête fait partie de ses grandes qualités mais il s'appuie plus sur son physique que sur un timing et une détente hors du commun. Il coupe très bien les trajectoires des centres et cela lui permet de souvent devancer l'intervention du défenseur adverse. En duel aérien pur, il met tout son poids pour prendre le dessus sur son opposant direct. A 26 ans, il découvre à peine le haut niveau et notamment l'Europa League. Sa marge de progression est énorme et son parcours atypique (sans foot en club chez les jeunes) le rend conscient qu'il a beaucoup de chance de faire du football son métier. De ce fait, il est à l'écoute de tous les conseils donnés par ses coaches et ses coéquipiers. C'est un joueur qui ne rechigne jamais à la tâche. Il possède un volume de jeu réellement impressionnant. Sa vitesse de course sur 30-40 mètres est de très bon niveau et il parvient par ses appels à faire bouger les défenses les mieux organisées. Depuis qu'il est à Bruges, il exprime ces qualités aussi bien dans un système à deux attaquants centraux ou quand il évolue seul en pointe. L'ancien joueur de Duisbourg est doté d'un shoot puissant du pied droit. Cette force de frappe, il la doit plus à sa stature athlétique qu'à une maîtrise technique et à une fluidité dans le geste. Il met tout son poids dans le ballon et cela donne beaucoup de puissance à ses tirs. Pour un joueur sans réelle formation, il parvient à garder son sang-froid dans les face-à-face et il se montre assez adroit dans le rectangle adverse. Il lit très bien le comportement du gardien et il arrive à contourner sa sortie par une frappe placée voire une pichenette. Son placement dans les 16 mètres est souvent judicieux. Ce qui lui permet de conclure des actions où le ballon retombe miraculeusement dans ses pieds. Il possède un mental très fort. Son parcours rempli d'embûches avant son arrivée à Bruges (Aris Salonique sans jouer, la Hongrie avec Tatabanya et Debrecen puis la D2 allemande avec Duisbourg) en aurait découragé plus d'un. Cette force de caractère lui permet actuellement de faire face à la concurrence chez les Blauw en Zwart et de s'installer comme titulaire. Il manque de vitesse de démarrage. Cela se ressent aussi dans ses conduites de balle sur les premiers mètres. Ses enchaînements ne sont pas assez rapides et il a besoin d'espaces pour donner la pleine mesure de ses qualités physiques. Sa vitesse de pivotement est également en-dessous de la moyenne et sa grande taille n'y est bien sûr pas étrangère. Ses qualités techniques sont loin d'être exceptionnelles : cela n'a rien de surprenant pour quelqu'un qui, dans sa jeunesse, a plutôt pratiqué le volley et le basket pour se tourner vers le foot à 18 ans seulement ! Ses crochets et ses dribbles manquent de fluidité et de maîtrise technique. Cependant, les entraînements et les matches de haut niveau avec de nombreux 1 contre 1 lui permettent de s'améliorer dans ce domaine. Ses qualités de course doivent lui permettre d'être performant dans le jeu en profondeur et quand il se lance dans ce type d'appels, il est très dangereux. Malheureusement, il n'utilise pas assez cette arme et préfère trop souvent décrocher pour recevoir le ballon dans les pieds. Tactiquement, il éprouve encore des difficultés à s'insérer dans un schéma. Même si sa bonne volonté n'est pas du tout en cause, c'est plus un joueur d'instinct qui doit encore progresser dans le jeu en combinaisons. Défensivement, par contre, il se repositionne assez bien. Son pied gauche est un point faible. Aussi bien dans les contrôles que dans les enchaînements, il l'utilise très peu ; quant aux frappes, elles manquent clairement de force et de naturel. Malgré son très bon jeu de tête, il manque d'efficacité dans un rôle de pivot sur les ballons aériens. Ses déviations sont insuffisamment précises et il ne sent pas réellement l'appel de son partenaire. Son jeu en combinaisons dans les petits espaces est quelque peu déficient. Son manque de qualités techniques est évidemment une des principales raisons et le manque d'automatismes avec ses partenaires peut aussi expliquer ce constat. S'il reste titulaire, cela va s'améliorer... Né en 1963, Etienne Delangre joua comme défenseur au Standard de 1981 à 1992 (267m en D1 et 6b, champion en 82 et 83). Ex-chargé de cours à l'Ecole du Heysel, il coacha de la P1 à la D1 (Charleroi). par étienne delangre