Leo Beenhakker (60 ans) pensait avoir trouvé son port d'attache à l'Ajax mais il refait ses valises. De manière complètement inattendue, il a démissionné de son poste de directeur technique. Après huit ans, à dater du 31 juillet, il redevient Don Leo, à l'America de Mexico. On parle d'un salaire annuel de deux millions de dollars.
...

Leo Beenhakker (60 ans) pensait avoir trouvé son port d'attache à l'Ajax mais il refait ses valises. De manière complètement inattendue, il a démissionné de son poste de directeur technique. Après huit ans, à dater du 31 juillet, il redevient Don Leo, à l'America de Mexico. On parle d'un salaire annuel de deux millions de dollars. Sa femme l'a quitté cette année. Cette séparation a fait mal, comme l'échec de sa relation avec un membre du personnel administratif de l'Ajax. Beenhakker, qui a toujours eu l'âme aventureuse, troque donc son luxueux bureau de l'Amsterdam Arena pour une existence plus volcanique au Mexique. " J'ai subi des contrecoups que je peux difficilement digérer ici ", a expliqué Beenhakker. Il a signé un contrat de deux ans à l'America, où il exercera la fonction d'entraîneur-coach, un poste qu'il occupait durant la saison 1994-1995 avant d'être limogé, alors même que le titre national restait à la portée du club. C'est lui qui a demandé à être libéré de ses obligations. Cette décision est étonnante et pénible mais il semble qu'elle soit la seule issue possible pour Beenhakker. " Qu'une chose soit claire, toutefois : je me plaisais énormément à l'Ajax. Le club est en bonne santé et a un bel avenir devant lui ". Beenhakker possède un palmarès impressionnant. Joueur, il n'a pas dépassé le stade des amateurs, mais devenu entraîneur, il a acquis une renommée mondiale. Il a entamé sa carrière au SV Epe, avant d'entrer au service de Go Ahead Eagles, de Veendam, de Cambuur, de Feyenoord, de l'Ajax, du Real Saragosse, de Volendam, du Real Madrid, des Grasshoppers, de l'America, d'Istanbulspor, de Guadalajara (Mexique) et de Vitesse. Il a également dirigé l'équipe nationale des Pays-Bas et celle d'Arabie Saoudite. Beenhakker a gagné deux titres nationaux avec l'Ajax, un avec Feyenoord et trois avec le Real. Il a aussi remporté la Coupe et la Supercoupe d'Espagne. Il y a quatre ans, il a offert la Coupe des Pays-Bas à Feyenoord. Beenhakker a été embauché par l'Ajax le 1er septembre 2000, comme directeur technique. La façon dont il s'est débarrassé de Co Adriaanse ne mérite pas le prix de l'élégance mais il faut reconnaître que le successeur de celui-ci, Ronald Koeman, a ramené l'Ajax au plus haut niveau. (F. Vanheule) L'éQUIPE NATIONALE s'est imposée 2-0 en Belarus sur des buts d' Overmars et de Kluivert. Celui-ci a marqué son 38e but en équipe nationale et devient ainsi le meilleur buteur batave de tous les temps. LES ESPOIRS sont éliminés de l'EURO. L'équipe de Mark Koevermans a été battue 2-1 par la Belarus. L'AJAX bénéficiera d'un statut protégé au tirage du troisième tour préliminaire de la Ligue des Champions. LE FC TWENTE espère, comme Heerenveen, transférer Richard Knopper, loué à Aris Salonique par l'Ajax la saison passée. BONAVENTURE KALOU (25 ans) quitterait Feyenoord pour Auxerre, pour quatre millions. ADRIE KOSTER, l'entraîneur de l'Excelsior, a écarté Leo Koswal du noyau pour les playoffs. Elue l'équipe la plus sportive des Pays-Bas, la formation-satellite de Feyenoord a reçu un chèque de 7.500 euros, qui sera consacré à un projet de prévention sociale. JOHN DE JONG (26 ans) retrouve le PSV, après avoir été loué à Heerenveen. Jürgen Colin (22 ans, ex-RC Genk) revient aussi, après un passage au NAC. SANDER BOSCHKER (32 ans), au FC Twente depuis 1989, devra, comme Maarten Stekelenburg, tenter d'évincer le Roumain Bogdan Lobont du but de l'Ajax. WILLEM II affrontera le vainqueur du match FC Wil (Suisse)-FC Dinaburg (Lettonie) en Intertoto. En cas de victoire, il jouera ensuite contre le RC Lens. Heerenveen n'entrera en action qu'au troisième tour, peut-être contre le Lierse.