Le Standard a signé sa première victoire en battant sa bête noire, le Cercle Bruges 1-3. Son entraîneur Dominique D'Onofrio était soulagé à l'issue de la rencontre.

La première victoire qui commençait à se faire attendre est enfin tombée...

Le groupe va pouvoir évoluer de façon plus détendue. On sentait que la pression s'installait petit à petit et cela va soulager l'équipe. D'ailleurs on était trop tendu en début de match. Le premier but nous a vraiment délivrés.

Mais vous avez une nouvelle fois laissé l'adversaire revenir dans la rencontre...

C'est vrai qu'on n'est pas parvenu en première mi-temps à se mettre à l'abri. Cependant, le mérite revient au Cercle, une équipe difficile à maîtriser à domicile.

L'entrejeu s'est montré plus présent. Aviez-vous insisté sur une meilleure liaison entre les lignes ?

J'avais demandé plus de disponibilité de la part des médians et cela a été respecté. On a vu des combinaisons et de nombreux centres qui apportaient le danger.

Pourtant, tout ne fut pas parfait. Le secteur défensif ne fut pas toujours rassurant...

Non, je ne suis pas d'accord. La défense si décriée n'a pas laissé beaucoup de possibilités à l'adversaire. On a remarqué plus de rigueur dans le chef de la charnière centrale.

Il y a également eu beaucoup de fautes et de cartons récoltés...

Wamberto récolte son troisième carton jaune en trois matches mais contre le Cercle, il prend une carte sur sa première faute de la rencontre. Je trouve la sanction lourde et je devrai composer avec sa suspension lors du prochain match. Quant à Sergio Conceiçao, il a joué de malchance. Il venait de monter au jeu et, comme toute l'équipe, était nerveux puisque le Cercle venait d'égaliser. Il a voulu jouer la faute rapidement et a eu un geste malencontreux. C'était un match engagé et le Standard en a payé le prix puisque nous récoltons 5 cartons, 4 jaunes et un rouge, et que nous voyons deux joueurs quitter la pelouse sur blessure. Moreira souffre de la cheville. Il a reçu plusieurs coups sur la même cheville. On en saura plus durant la semaine. Quant à Mohammed Tchité, il souffre des adducteurs.

Tchité a de nouveau sauvé ses couleurs en inscrivant deux buts. Peut-on parler de révélation ?

Il fait du bien à toute l'équipe. Il a beaucoup travaillé et a pu concrétiser les occasions qu'il a eues. Ces deux buts ont été marqués à des instants importants. En début de match, l'équipe était nerveuse et ce but a libéré le Standard. Enfin, il marque son 2e but alors que l'on vient de connaître deux coups de massue avec l'égalisation du Cercle et l'exclusion de Conceiçao.

(S. Vande Velde)

Le Standard a signé sa première victoire en battant sa bête noire, le Cercle Bruges 1-3. Son entraîneur Dominique D'Onofrio était soulagé à l'issue de la rencontre. Le groupe va pouvoir évoluer de façon plus détendue. On sentait que la pression s'installait petit à petit et cela va soulager l'équipe. D'ailleurs on était trop tendu en début de match. Le premier but nous a vraiment délivrés. C'est vrai qu'on n'est pas parvenu en première mi-temps à se mettre à l'abri. Cependant, le mérite revient au Cercle, une équipe difficile à maîtriser à domicile. J'avais demandé plus de disponibilité de la part des médians et cela a été respecté. On a vu des combinaisons et de nombreux centres qui apportaient le danger. Non, je ne suis pas d'accord. La défense si décriée n'a pas laissé beaucoup de possibilités à l'adversaire. On a remarqué plus de rigueur dans le chef de la charnière centrale. Wamberto récolte son troisième carton jaune en trois matches mais contre le Cercle, il prend une carte sur sa première faute de la rencontre. Je trouve la sanction lourde et je devrai composer avec sa suspension lors du prochain match. Quant à Sergio Conceiçao, il a joué de malchance. Il venait de monter au jeu et, comme toute l'équipe, était nerveux puisque le Cercle venait d'égaliser. Il a voulu jouer la faute rapidement et a eu un geste malencontreux. C'était un match engagé et le Standard en a payé le prix puisque nous récoltons 5 cartons, 4 jaunes et un rouge, et que nous voyons deux joueurs quitter la pelouse sur blessure. Moreira souffre de la cheville. Il a reçu plusieurs coups sur la même cheville. On en saura plus durant la semaine. Quant à Mohammed Tchité, il souffre des adducteurs. Il fait du bien à toute l'équipe. Il a beaucoup travaillé et a pu concrétiser les occasions qu'il a eues. Ces deux buts ont été marqués à des instants importants. En début de match, l'équipe était nerveuse et ce but a libéré le Standard. Enfin, il marque son 2e but alors que l'on vient de connaître deux coups de massue avec l'égalisation du Cercle et l'exclusion de Conceiçao. (S. Vande Velde)