Le Standard est en chantier par rapport à Anderlecht et à Bruges mais a réalisé deux transferts importants la semaine passée : Vedran Runje, revenu de Marseille, et Oguchi Onyewu qui débarque de La Louvière. Le coach rouche se frotte les mains.
...

Le Standard est en chantier par rapport à Anderlecht et à Bruges mais a réalisé deux transferts importants la semaine passée : Vedran Runje, revenu de Marseille, et Oguchi Onyewu qui débarque de La Louvière. Le coach rouche se frotte les mains. Dominique D'Onofrio : Nous devions parer, entre autres, au départ d'Emile Mpenza qui avait accepté de revenir chez nous pour se relancer. Si Hambourg s'est intéressé à lui, c'est grâce à son talent et au travail de tout le staff technique qui l'a requinqué. Onder Turaci rêvait de la Turquie. Fenerbabce l'a acquis pour 2,5 millions d'euros. C'est bien vendu quand on sait que Luigi Pieroni, le meilleur buteur de D1, denrée plus rare qu'un arrière, est passé de Mouscron à Auxerre pour 1,5 millions d'euros. Nous cherchons encore des renforts pour la ligne médiane et l'attaque. Le Standard a acquis du bon matériel avec Eric Deflandre, Vedran Runje, Oguchi Onyewu, Karel Geraerts, Jari Niemi, Dennis Guedes Souza, etc. Il n'est pas impossible que nos Uruguayens nous rejoignent. Je ne peux être affirmatif car ce sont des dossiers difficiles. Beaucoup. Vedran a encore franchi des paliers à l'OM, où, après de magnifiques moments, la fin fut moins agréable pour lui. Il remettra les pendules à l'heure. Deflandre, c'est du métier à revendre, trois titres de Champion de France, du vécu en Ligue des Champions. Son apport sera important. Onyewu est jeune et cet international américain a un potentiel énorme. Il en impose par sa taille mais dispose d'un bon registre technique. Geraerts est un des meilleurs jeunes médians belges. Il est polyvalent et a l'avenir devant lui. Souza est aussi polyvalent, a avancé à Mons et à Heusden-Zolder, peut jouer dans l'axe de la défense, en pare-chocs, etc. Niemi est un attaquant de rupture rapide et puissant. Même s'il y a du mouvement, le gros de la charpente n'a pas changé. Le Standard a gardé des pierres angulaires comme Roberto Bisconti, Moreira, Ivica Dragutinovic, Joseph Enakharire, Jonathan Walasiak, Gonzague Van Dooren, Alexandros Kaklamanos, etc. Aliyu Datti est parti à Mons car il voulait jouer plus. Je le comprends et je le félicite pour tout ce qu'il nous a apporté. (P. Bilic) P.Bilic